Afrique

RDC : Libération de 19 militants de la Lucha

Il s’était tenu des manifestations dans toute la RDC contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. A ces protestations, le gouvernement avait répondu en mettant aux arrêts plusieurs manifestants du mouvement Lucha, acronyme pour ‘Lutte pour le changement’.

C’était le mardi 27 décembre, que selon la déclaration de Ghislain Muhiwa, l’un des responsables du mouvement que leurs camarades ont été relâchés. Ces manifestants relâchés avaient été mis aux arrêts le 21 décembre lors d’un sit-in à Goma devant le gouvernorat.

A ces militants, s’ajoute Gloria Senga enlevée le 18 décembre à Kinshasa. Cependant, les militants de la Lucha s’inquiètent du sort de cinq militants de Goma et deux de M’buji-Mayi qui sont toujours en détention. Cette inquiétude est partagée par José Maria Aranaz, responsable du Bureau Conjoint de l’ONU aux Droits de l’Homme (BCNDH).

RDC : Libération de 19 militants de la Lucha

« Un mouvement pro-démocratique »

Rappelons que Lucha est un mouvement de jeunesse se définissant comme citoyen, non-violent et non-partisan. Le mouvement avait lancé aux environs du 20 décembre une campagne de protestation contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila. Ces protestations à travers tout le pays avaient fait selon le rapport de l’ONU au moins 40 morts, 107 blessés et 460 arrestations dans les villes de Kinshasa, Lubumbashi, Boma et Matadi. Ce sont principalement des personnes qui réclamaient le départ du pouvoir de Joseph Kabila.

Rappelons que le mandat de Kabila a expiré le 20 décembre dans un climat de violences dans le pays. Ce dernier a décidé de rester au pouvoir jusqu’à l’organisation courant 2017 des élections.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page