R.D Congo

RDC: Une nouvelle protestation anti-kabila annoncée pour le 25 février

Le principal parti d’opposition de la RDC a déclaré lundi qu’il participera à une protestation anti-Kabila organisée par l’église catholique.

Selon le site iol, la marche prévue pour le 25 février, a été annoncée par le Comité de Coordination des Laïcs (CLC). Dans leur communiqué, les leaders ont invité le public « sans distinction d’appartenance religieuse ou politique … à dire non à la dictature ».

Publicité

« Soyons prêts à affronter le pire pour triompher dans le meilleur », peut-t-on lire dans leur communiqué.

Les dirigeants de l’église mènent depuis quelques temps une campagne contre Kabila. Deux manifestations ont déjà eu lieu (le 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018), et l’église catholique est bien déterminée à faire partir Kabila.

Cette fois, ils ont le soutien de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Tous les militants sont invités à répondre massivement à cette protestation.

Largement critiqué pour corruption, répression et incompétence, le Président Kabila fait face à des protestations de plus en plus nombreuses contre son refus de quitter le pouvoir.

L’église avait négocié un accord qui permettait à Kabila de rester au pouvoir à condition que de nouvelles élections aient lieu en 2017. Mais elles ont toujours été repoussées par le comité électoral.

Depuis le début des manifestations, l’église catholique a enregistré quinze décès, mais les autorités affirment que seulement deux personnes ont été tuées. La Commission nationale des droits de l’homme de la RDC, a enregistré sept morts lors de la marche du 3, et quatre le 21 janvier.

Crédit photo : afriwave

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. KABILA va quitter. il n’a pas suivi la demission de son homologue en afrique du sud?
    on s’afronte pas avec l’église. mais comme il s’entete, son depart sera redicule dans peu des jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page