Afrique

RDC: Troublantes révélations sur Joseph Kabila et sa famille

Le quotidien belge “Le soir”, vient de publier à sa Une des révélations assez troublantes au sujet de République Démocratique du Congo et de son actuel président.

Derrière ces révélations, Jean-Jacques Lumumba, un cadre dirigeant de la BGFI (première banque d’Afrique centrale), banque proche de la famille du président congolais. Cet homme qui est le petit neveu de Patrice Lumumba, héros congolais des indépendance, aurait refusé de se rendre complice de plusieurs opérations douteuses. Il est allé ensuite livrer de nombreux et très compromettants dossiers au quotidien belge impliquant la BGFI dirigée par Francis Selemani Mtwale, un ami d’enfance de Kabila, un très proche qui a grandi avec lui pendant les années d’exil en Tanzanie.

Parmi les documents rendus publics par le quotidien belge, l’un montre par exemple que le compte bancaire de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) du Congo, qui abritait de l’argent destiné à financer des élections en RDC, a été régulièrement ponctionné, et cela dans des conditions très louches.

Publicité

Un autre scandale révélé est celui du financement d’une société d’importation alimentaire répondant au nom de Egal, dirigée par Albert Yuma, qui est un autre proche de Kabila, un « presque frère » du président. En 2013, une somme d’environ 43 millions de dollars a atterri sur les comptes de ce proche du président congolais, à la BGFI Bank. Si le virement de cette forte somme peut susciter des questions,C’est la provenance qui en dit encore long, car c’est de la Banque centrale du Congo qu’est partie cette forte somme.

Enfin, il y a la Gecamines, c’est la plus grosse compagnie d’Etat du Congo, qui est dirigée, elle aussi, par Albert Yuma. Cette société a ouvert une ligne de découvert de 30 millions de dollars, toujours auprès de la BGFI qui revient systématiquement dans cette affaire. Et surprise, les intérêts remboursés par la Gecamines ont été prélevés à deux reprises par la banque.

Il y a donc toute une série de révélations de ce type.

Un clin d’œil à l’histoire congolaise

Le dossier du Soir est une véritable bombe qui place la famille et des proches du président congolais Joseph Kabila au cœur d’un grand scandale financier.

Des révélations qui sont le fait d’un homme, un petit neveu de Patrice Lumumba, le héros de l’indépendance de la République démocratique du Congo, qu’il considère comme son grand-père spirituel.

Colette Braeckman, coauteur de l’article exlique. « C’est une histoire d’un monsieur qui est un employé de très haut niveau, chef du département dans une banque de Kinshasa, donc qui appartient au chef du frère de l’Etat. Et ce monsieur Lumumba a vu passer des détournements de sommes que lui ne s’expliquait pas, des affectations, bref de la corruption. Et à un moment donné, il en a eu assez. Il a fait des photocopies de tous ces documents. Il est venu au Soir. Il a déposé ça à la rédaction du journal en disant, voilà moi je ne peux pas cautionner des opérations comme ça parce que c’est l’argent du peuple qui part, en particulier des sommes qui sont détournées à la Céni, la Commission électorale indépendante ».

Publicité 2


Pour elle, ce petit fils de Patrice Lumumba n’aurait aucun intérêt politique à faire éclater ces scandales financiers au grand jour. “c’est un économiste, un banquier, et il n’a aucune allégeance politique. Simplement, il dit : “je me suis rappelé de mon grand-père et je me suis dit, tout de même en mémoire de mon grand-père, je ne peux pas laisser passer des choses pareilles”. Et il a pris sa décision ». affirme t-elle

Contactées par RFI, les autorités congolaises n’ont pas souhaité réagir. Le porte-parole du gouvernement évoque ce samedi soir une affaire qui est à première vue « une légende d’un individu qui tente de profiter de la situation pour se faire une notoriété ».

Ces scandales financiers font froid dans le dos quand on sait qu’en RDC  le salaire moyen mensuel se situe entre 80 et 100 dollars et que  80% de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté fixé à 2 dollars par jour, en 2013.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

9 commentaires

  1. C’est une preuve de mauvaise fois de la part de nos dirigeants. meme MOBUTU n’avait pas enfoncé le pays de la manière . ça c’est vraiment diabolique. si les dirigeants étaient de congolais ils n’agiraient pas de la manière inhumaine. Où va la R.D.C avec des fonctionnaires dont les salaires aujourd’hui s’éleve à 57 $ us , tandis que le petit peuple vive avec un panier d’ 1 $ / jour. L’Eternel dira un mot pour la R.D.C. “VOUS PAYEREZ TOUT VOS ACTES “

  2. Qui viendra sauver le Congo comme Meuse ? Puisque à part Joseph kasavubu et Laurent kabila le deux autres président n’ont fait s’enfoncer le Congo dans la fosse et détruire avec cruauté, kabila trois fois plus riche que Mobutu alors que l’argent pour organiser les élections il y en a pas, récession de la moitié du budget pour l’exercice 2017, les entreprises ou beaucoup de services publics en grève, social dans n’en parlons pas, vraiment où on va avec ce monsieur.

  3. Après 32 ans de pillage des richesses du Congo par le régime de Mobutu et maintenant nous vivons une deuxième série de pillage 3 fois plus que le régime de Mobutu c’est vraiment choquant.

  4. C’est déplorable, douloureux, chagrin, mal pour un peuple qui voit son avenir dans le noir et il y a un petit groupe d’individus piller impunément les ressources congolaise sans inquiétude et cela se passe au sommet de l’état, pendant que il y a récession du budget pour l’exercice 2017,avec un bilan très mitigé suit à une gestion destructive et les Jens se donne le courage de commettre de tels actes vraiment ces sont des ennemis de la nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer