Divers

Renie Diniz da Silva : le Brésilien avec des implants de corne chassé de plusieurs églises

Un jeune brésilien et amoureux de tatouages a été chassé de plusieurs églises à cause de ses modifications corporelles extrêmes, qui le font ressembler à un diable.

Renie Diniz da Silva a dépensé près de 60 000 euros pour changer de look au cours des 14 dernières années. Il a notamment des implants dans le front et des tatouages sur 70 % de son corps.

Renie Diniz da Silva : le Brésilien avec des implants de corne chassé de plusieurs églises

Ce Brésilien de 38 ans a deux implants transdermiques dans le front, qui lui permettent de visser des cornes de différentes tailles sur sa tête.

Les implants sont réalisés au moyen d’une petite incision dans la peau, qui permet de placer un objet partiellement en dessous, dont une partie dépasse.

LIRE AUSSI: Le montant fou dépensé par un fan de modifications corporelles pour avoir l’air aussi  » inhumain que possible « 

L’objet est percé de grands trous, ce qui permet à la peau de se développer dans l’objet au fur et à mesure de sa guérison avant de devenir une partie permanente du corps.

Renie Diniz da Silva : le Brésilien avec des implants de corne chassé de plusieurs églises

En raison de son apparence, il est victime d’insultes. Cependant, il est particulièrement déçu par la communauté religieuse et affirme qu’à plusieurs reprises, des pasteurs lui ont refusé l’entrée de l’église. Certains affirment qu’il ira en enfer à cause de son apparence.

LIRE AUSSI: « Satan humain » : après le nez coupé, il se fait implanter des cornes sur la tête (photos)

En dépit des insultes, Renie envisage de se faire poser des implants génitaux et d’agrandir ses oreilles déjà modifiées.

Crédit photo : yen

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button