Divers

Côte d’Ivoire : Des restes humains éparpillés sur le boulevard VGE à Macory

Des restes humains comme de petit pain ont été découverts ici et là, en pleine voie au niveau de l’hôtel Ibis sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing à Macory. Une première dans ce pays.

S’agit-il d’un acte rituel ? Les riverains qui ont vu les restes humains sont sous le choc. La découverte a été faite dans la  nuit du vendredi 29 au samedi 30 juillet 2016.

Publicité

Un témoin de retour chez lui après avoir fait un tour sur les lieux de la découverte est dans la tourmente. « J’ai jamais vu ça. Des morceaux humains comme une viande ? », je n’oublierai jamais, confie Romaric, un mécanicien.

A l’en croire, la victime s’est brisée en plusieurs  morceaux : des os, la chair fraîche ainsi que des membres parsemaient le boulevard au niveau de l’établissement hôtelier d’un des principaux axes de la capitale économique ivoirienne, raconte-t-il.

Une fois la découverte faite, des personnes ont vite fait d’alerter la police qui n’a pas perdu de temps pour être sur les lieux. Elle a immédiatement  établie un périmètre de sécurité pour préserver tout indice.

Seul indice, le corps écrabouillé est celui d’un homme de sexe masculin. Selon une hypothèse, il aurait été percuté par un véhicule qui a pris la fuite, avant que ne s’enchaînent également sur lui d’autres véhicules, au point de le réduire en miettes à sa découverte.

Une enquête confiée à la police criminelle a été ouverte ce jour. La piste des malfaiteurs est également étudiée.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page