Sport

Romelu Lukaku fait peur aux équipementiers

Romelu Lukaku est arrivé chez les Reds Devils en début d’année 2017 où il a signé un contrat de 85 millions d’euros. Alors que plusieurs équipementiers ont vu en ce transfert une occasion à saisir, l’attaquant de Manchester United n’a toujours pas signé un contrat avec un équipementier.

José Mourinho, entraîneur des Reds Devils a déclaré en conférence de presse : « Je pense que Romelu a besoin d’un gros contrat avec un équipementier pour ses chaussures car il n’est lié à aucune marque. C’est la raison pour laquelle il évolue avec des chaussures noires ». Une déclaration qui cache un sérieux problème. En effet, l’international Belge ne marque plus beaucoup avec Manchester United.

Publicité

Alors que plusieurs voient également derrière cette déclaration, une plaisanterie de Mourinho, il se trouve effectivement que Romelu Lukaku n’a plus de contrat officiel avec un équipementier. C’est la raison des chaussures noires et vierges de marques apparentes, qu’il porte régulièrement. Ce n’est pas les propositions des équipementiers qui manquent au joueur mais, c’est Lukaku lui-même qui les refroidit.

Lukaku monte les enchères très hautes, ce qui n’encourage pas les équipementiers à saisir l’occasion d’accompagner un joueur comme lui, pour qui Manchester a déboursé 85 millions d’euros d’indemnités à Everton cet été.  Romelu Lukaku tablerait en effet sur un contrat annuel à près de 1,5 millions de livres (1,7M€). Ce serait six fois ce qu’il touchait précédemment de Nike, son dernier équipementier officiel.

« Il croit que le paysage commercial a changé autour de lui, maintenant qu’il a changé de club cet été », annonce une source proche du joueur, au Sun. L’attaquant des Diables Rouges serait actuellement en discussion avec les trois grandes marques du football que sont Nike, Adidas et Puma.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer