À la UneMondePolitique
A la Une

Russie/ Poutine met de l’ordre à Moscou, les Etats-Unis protestent.

2.200 personnes, au moins, ont été interpellées en Russie lors de manifestations pour appeler à la libération de l’opposant Alexeï Navalny. Alors que Poutine met de l’ordre face à des opposants cornaqués par l’Occident, les Etats-Unis condamnent.

Les Etats-Unis disent condamner les « tactiques brutales » de la Russie contre les manifestants d’opposition. C’est ce qu’a affirmé le dimanche 31 janvier, le secrétaire d’État américain Antony Blinken. Ce dernier s’est exprimé en réclamant la libération de l’opposant Alexeï Navalny.

Publicité

 « Les Etats-Unis condamnent l’usage persistant de tactiques brutales de la Russie contre des manifestants pacifiques et des journalistes pour la deuxième semaine de suite et renouvellent leur appel à libérer ceux qui ont été arrêtés, parmi lesquels Alexeï Navalny», a estimé Antony Bliken sur son compte Twitter.

Une réaction qui fait bien sourire à Moscou qui n’a pas oublié la répression sauvage des militants de Trump qui ont pris d’assaut le Capitole il y a quelques jours. Ces derniers ont été tout simplement canardés par des agents des services de sécurité. A ce jour, l’incident du Capitole a causé au moins 10 morts. Des « tactiques brutales », qui des Etats-Unis ou de la Russie a des leçons à donner ? C’est une question de bon sens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page