Europe

Russie: Un sac mystérieux contenant 54 mains coupées découvert

La police russe a retrouvé un sac, contenant 54 mains humaines coupées, à quelques kilomètres de la ville sibérienne de Khabarovsk, un lieu de pêche populaire, non loin de la frontière avec la Chine, rapporte le Siberian Times.

Une seule main a été repérée en premier, menant au sac qui contenait 27 paires de mains humaines coupées, abandonnées sur un îlot du fleuve Amour à environ 32 kilomètres de la frontière chinoise.

Publicité

On ne sait toujours pas pourquoi les mains ont été coupées et la police ne sait pas aussi à qui elles appartenaient.

Au moins une main avait des empreintes digitales que les autorités vérifient, selon le Siberian Times.

Les médias locaux ont rapporté que des bandages médicaux et des couvre-chaussures en plastique de style hospitalier ont été trouvés près des restes.

Le Siberian Times rapporte que les enquêteurs soupçonnaient que les mains provenaient d’un laboratoire médico-légal ou d’un hôpital.

En Russie, les mains de cadavres non identifiés sont parfois coupées afin de conserver les empreintes digitales pour identification après l’enterrement. Cependant, les enquêteurs ne comprennent toujours pas pourquoi les deux mains d’un cadavre seraient coupées quand une seule serait nécessaire pour l’identification.

Certains imaginent qu’il s’agit là de punitions pour vols ou d’amputations médicales. Pour autant, l’hypothèse la plus probable reste que ces mains aient servi à des exercices de dissection pour des étudiants en médecine.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer