Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: Asalfo souhaite que Simone et Laurent Gbagbo soient libérés. Voilà ses raisons

La 10ème édition du festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a débuté mardi dernier, à Abidjan. En marge de ce grand rendez-vous musical qui réunit les artistes ivoiriens et de plusieurs autres nationalités, Salif Traoré dit Asalfo, le leader du groupe Magic System a bien voulu répondre aux questions des médias locaux et internationaux.

Dans une interview accordée à un confrère de koaci, le leader vocal des Magic System a fait un pan sur la politique ivoirienne.

A la question de savoir ce qu’il pense de l’emprisonnement de Laurent Gbagbo et de sa femme Simone, le musicien ivoirien s’est dit favorable à la libération de l’ex chef d’Etat ivoirien détenu à la Cour Pénale internationale (CPI). Il pense aussi que la libération de Simone Gbagbo qui est en résidence surveillée à Abidjan après une condamnation de 20 ans de prison ferme sera une bonne initiative pour le retour de la paix en Côte d’ivoire.

« C’est vrai que si Laurent et Simone Gbagbo étaient libérés, cela pourrait apporter un apaisement à la Côte d’Ivoire. Je crois que nous sommes tous déçus de savoir qu’il y a des Ivoiriens en prison, mais il faut régler le problème à la racine », a déclaré l’artiste avant de continuer « Au fond de nous-mêmes, nous devons réussir à nous pardonner, à aller au-delà des clivages politiques, religieux, ethniques. S’ils sortent de prison et que nous sommes en train de nous entre-déchirer, nous n’aurons pas réglé la situation. Et je sais que, de là où Laurent et Simone Gbagbo se trouvent, ils souhaitent une Côte d’Ivoire apaisée. »

Il est donc clair que pour Salif Traoré, son souhait le plus profond c’est de voir le couple Gbagbo libéré. Toutefois, l’artiste a tenu à faire une précision: « Mais je n’ai pas envie d’être du côté des radicaux. Je suis plutôt de ceux qui pensent qu’il faut mener une démarche saine et sensée pour aboutir à sa libération », a-t-il conclu.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page