DiversSénégal

Sénégal/ Elle vole 41 millions à son père: il la traduit en justice

Un père a traduit sa propre fille en justice parce que cette dernière aurait fait un détournement de fonds dans une entreprise dans laquelle il est associé.

Un père et sa fille se sont retrouvés au tribunal de Dakar pour une histoire d’argent. Gora Mbaye, le père en question s’est dit trahi par sa propre fille qui a, sans autorisation, dépensé les fonds de son entreprise « Légume d’Or ». Il avait recruté sa fille, Aïda Mbaye comme gestionnaire de ladite société.

Aïda puisait dans le compte bancaire de l’entreprise pour entretenir son train de vie de luxe. Pour ces faits, elle a été placée sous mandat de dépôt le 29 novembre dernier, pour abus de confiance portant sur 41 millions FCFA et blanchiment de capitaux. Elle a fait face au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar le mercredi 08 décembre 2021.

Sénégal/ Elle vole 41 millions à son père: il la traduit en justice

Devant le juge, l’accusée a tenté de justifier ses agissements en expliquant que l’entreprise lui devait 13 mois d’arriérés de salaire. Elle a donc retiré, de manière subtile, 36 millions de francs lorsque son père a décidé de la licencier.

« J’avais un salaire de 400 000 francs. On me versait également des primes de bonification. Mais, on ne me payait pas à un moment donné. C’est pourquoi j’avais retiré 8 millions de francs dans le compte de la société« , a-t-elle signifié.

Avec toute cette somme, Aïda, a pu s’offrir une vie de luxe parce qu’elle a acquis beaucoup de biens et réalisé des projets. Pour ce qui est des modalités de remboursement, elle a fait savoir qu’elle a payé 25 millions de Francs CFA à la suite d’une médiation pénale.

Lire aussi: Sénégal / Un homme se déguise en policier et viole une fille de 15 ans


Quant au père, il se plaint du fait que sa fille avait promis rembourser tous les fonds dérobés et restituer les biens acquis grâce à cet argent. Mais jusque là, l’intégralité de l’argent volé n’a pas été remboursé. Il risque d’être poursuivi par les autres associés de l’entreprise, pour les agissements de sa fille.

Le Parquet, qui a demandé au tribunal de faire fi des liens de parenté, a requis deux ans d’emprisonnement, dont six mois ferme, et une amende de 34, 5 millions FCFA. L’affaire est mise en délibéré au 15 décembre prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page