Afrique

Slice Up: l’association qui apprend le journalisme numérique gratuitement à la jeunesse africaine

Slice Up est une association créée par Elsa Miské et Nicolas Baillergeau pour apprendre le journalisme numérique gratuitement à la jeunesse africaine.

Elsa est Franco Mauritanienne, consultante et formatrice en stratégies digitales. Elle a travaillé entre Paris, Londres, Dakar et Johannesburg. Elle est spécialisée dans la création de contenu web et le design thinking. Nicolas est réalisateur et monteur indépendant. Il réalise principalement des sujets en Afrique pour différents programmes d’Arte, RTS et DW. Parallèlement, il développe des projets de formations en Afrique.

Suite à leur rencontre en Juin 2016, le duo ne perd pas le temps et décide de mettre leurs compétences au service du continent africain. Ils veulent initier la jeunesse africaine au journalisme numérique.

Publicité

Slice Up: l'association qui apprend le journalisme numérique gratuitement à la jeunesse africaine

 La première formation a eu lieu à Nouakchott, en Mauritanie.

Durant une semaine, neuf journalistes mauritaniens ont reçu une formation pratique et professionnelle qui a permis de faire trois reportages web et de mettre en place une plateforme vidéo dénommée “Visages Mauritanie”.

L’équipe de choc veut aujourd’hui impulser cet amour du numérique à d’autres jeunes et faire d’eux des passionnés de la communication web. La prochaine destination est prévue pour début 2018, à Lomé, au Togo.

Pour réussir ce challenge, ils ont crée le projet Slice Up

L’association est parrainée par  l’actrice Aïssa Maïga et souhaite former de nombreux blogueurs, des journalistes indépendants ou des passionnés du monde digital vivant en Afrique pour que l’actualité africaine soit produite et relayée par les africains eux mêmes.

Comme ils expliquent:  « L’idée est de former les journalistes aux outils numériques et de leur permettre de se professionnaliser gratuitement. On pense principalement aux smartphones. Si en matière de journalisme et de blogging, l’usage du smartphone s’est démocratisé, il reste à travailler la maîtrise de l’outil et tout ce qui l’accompagne : l’éclairage vidéo, le travail autour du son, etc. À Nouakchott, nous avons travaillé avec du matériel assez lourd comme des caméras, mais pour notre prochaine formation, nous misons sur un moyen de production beaucoup plus accessible au quotidien. »

A cet effet, Slice Up a actuellement lancé une campagne de financement participatif pour rendre possible cette formation au Togo.

Faites un clic ici pour participer à cette campagne et permettre à des jeunes africains d’être formés gratuitement.

Pour promouvoir cette campagne, ils ont produit une websérie d’interviews de personnalités de la diaspora… Découvrez toutes les vidéos ici!

Pub


 

 

Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer