Divers

Tanzanie: le président licencie 9,932 fonctionnaires. Explication

Le président tanzanien John Magufuli a licencié vendredi dernier 9 932 fonctionnaires après qu’un rapport gouvernemental eut révélé que leurs diplômes et qualifications étaient des faux.

En effet, le président John Magufuli a fait l’annonce sur les ondes de la télévision d’État après avoir reçu un rapport suite à un contrôle sur les diplômes des fonctionnaires. “Les 9.932 fonctionnaires recrutés sur la base de faux diplômes ne recevront pas leur salaire du mois d’avril et doivent démissionner immédiatement”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter que les salaires de 9 000 employés supplémentaires pour le mois d’avril devraient être retenus après avoir constaté ce fait.

Publicité

Les démissionnaires seront remplacés aussitôt que possible par des “personnes qualifiées”, a-t-il ajouté, tout en appelant les médias locaux à diffuser la liste des fonctionnaires incriminés.

Le président a immédiatement ordonné que les fonctionnaires licenciés devaient être présentés devant les tribunaux, afin qu’ils puissent être jugés et condamnés, comme le stipule la loi.

«Ce sont des voleurs comme les autres voleurs. Vous ne pouvez pas travailler si vous n’avez pas de qualifications reconnus”, a déclaré John Magufuli. Pour ces cas de fraude, la peine peut aller jusqu’à 7 ans de prison, selon la loi.

Le président Magufuli a révélé que le gouvernement perdait Sh19.84 milliards mensuellement ou Sh238.1 milliards par an à cause des travailleurs fantômes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page