Afrique

Tanzanie : un mineur devenu millionnaire en découvrant une autre pierre précieuse d’une valeur de 2 millions de dollars

Un petit mineur tanzanien, devenu millionnaire du jour au lendemain en juin après avoir vendu deux pierres tanzanites d’une valeur de 3,4 millions de dollars a vendu une autre gemme pour 2 millions de dollars.

La troisième découverte de Saniniu Laizer pesait 6,3 kg. La tanzanite ne se trouve que dans le nord de la Tanzanie et est utilisée pour fabriquer des ornements.

Publicité

C’est l’une des pierres précieuses les plus rares sur Terre, et un géologue local estime que ses réserves pourraient être entièrement épuisées dans les 20 prochaines années.

L’attrait de cette pierre précieuse réside dans la variété de ses teintes, notamment le vert, le rouge, le violet et le bleu. Sa valeur est déterminée par sa rareté : plus la couleur ou la clarté est fine, plus son prix est élevé.

M. Lazier a appelé ses collègues mineurs à travailler avec le gouvernement, soulignant que son expérience est un bon exemple.

« Vendre au gouvernement signifie qu’il n’y a pas de raccourcis… la transaction est transparente », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie dans la mine de Mirerani, au nord du pays.

Après sa vente en juin de deux pierres précieuses de 9,2 kg et 5,8 kg, M. Laizer – père de plus de 30 enfants – a déclaré à la BBC qu’il organiserait une fête.

Mais lundi dernier, il a déclaré que l’argent servira à construire une école et un centre de santé dans sa communauté du district de Simanjiro, dans le nord de la région de Manyara.

Certains petits mineurs comme M. Laizer obtiennent des licences gouvernementales pour prospecter la tanzanite, mais l’exploitation illégale est très répandue, surtout à proximité des mines appartenant aux grandes entreprises.

Crédit photo : flvibe

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page