AsieDivers

Thaïlande : Un jeune boxeur de 13 ans meurt sur le ring (photos)

Les Thaïlandais ont réagi avec indignation après la mort d’un jeune boxeur de 13 ans lors d’un combat de charité, relançant les appels à une interdiction des combats entre enfants dans l’art martial brutal du Muay Thai.

Anucha Tasako s’est effondré après que son adversaire lui ait porté plusieurs coups à la tête lors d’un combat dans la province de Samut Prakan, près de Bangkok, le 10 novembre dernier. Il est mort d’une hémorragie cérébrale, selon la police.

Publicité

Thaïlande : Un jeune boxeur de 13 ans meurt sur le ring (photos)

L’adolescent, qui combattait sous le pseudonyme de Phetmongkol Sor Wilaithong, le faisait depuis l’âge de 8 ans et avait déjà disputé 150 combats.

Pour son adversaire, Nitikron Sonde, c’est un incident triste. Mais il devait combattre pour gagner de l’argent.

« Je regrette. Mais je dois faire tout ce que je peux pour gagner afin d’avoir assez d’argent pour financer mes « études », a-t-il commenté sur Facebook.

Thaïlande : Un jeune boxeur de 13 ans meurt sur le ring (photos)

Face à cet incident, un projet de loi visant à empêcher les mineurs de moins de 12 ans d’y participer à des combats est en cours d’examen. Le projet de loi est susceptible d’obtenir un soutien après la mort d’Anucha.

Mais d’autres estiment que pour aspirer à devenir un champion, il faut commencer à un jeune âge.

« Je ne suis pas d’accord avec le projet de loi visant à interdire totalement la boxe au moins de 12 ans parce que 99 % des célèbres boxeurs et champions olympiques thaïlandais ont commencé à se battre quand ils étaient jeunes », a déclaré Tawee Umpornmaha, 59 ans, médaillé olympique thaïlandais, à l’AFP, qualifiant le décès du jeune Anucha d’accident.

Publicité 2


Thaïlande : Un jeune boxeur de 13 ans meurt sur le ring (photos)

« J’ai commencé à 12 ans. La question est de savoir si nous avons des mesures de sécurité adéquates. Nous devons accorder de l’importance aux mesures de sécurité, y compris les médecins de ring », a-t-il ajouté.

Crédit photo : diasporareporters

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer