Togo: L’arrestation d’un imam entraîne des violences

4
L’arrestation d’un imam proche du parti d’opposition a provoqué ce lundi 16 octobre des violences à Sokodé, la deuxième ville du Togo entre la population et les forces de l’ordre.

Ouro Akpo Tchagnaou, coordinateur de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, opposition) a expliqué à l’AFP que « L‘électricité a été coupée vers 19H00 (locales et GMT), après la prière et cinq véhicules de la gendarmerie sont arrivés pour enlever Alpha Alassane, un imam très reconnu dans la ville » « La population s’est sentie visée et est sortie dans les rues », a-t-il ajouté en soulignant que les échauffourées ont duré toute la nuit.

Publicité

Eric Dupuy, le porte-parole de l’ANC a assuré à l’AFP « On sait qu’il y a eu des morts et des blessés, mais je ne peux vous donner aucun bilan à cette heure. Nous sommes toujours en train de récolter les informations ». « Des habitations ont été incendiées, ainsi qu’un bureau de banque et un bâtiment de TogoCell », a ajouté Eric Dupuy.

Ce matin du mardi 17 octobre, le calme régnait dans la ville, mais la population se dit prête à envahir les rues si l’imam n’était pas libéré. D’après le ministre de la Sécurité, le colonel Yark Damehame, l’imam appellerait ses fidèles à la violence et à la haine dans ses prêches. Ce mardi matin, le ministre a ajouté sur les antennes locales de Radio Victoire « Le comble, vendredi dernier, il a au cours de ses prêches appelé ses fidèles à tuer des militaires ».

Au Togo, l’imam Alassane est connu comme une voix contestataire. Mais, depuis deux mois, il s’est rapproché du PNP, le parti qui demande la limitation des mandats à deux et la démission du président Faure Gnassingbé, élu en 2005.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

  1. Les hommes qui ont décidé de consacré leurs vies au service d’une religion , doit impérativement proner la paix, l’unité l’amour du prochain dans les différentes prêches qu’ils auront à dire à leurs fidèles et ne doivent aucunement appartenir à un parti politique. Cas , un homme religieux qui est citer dans dès affaires politiques n’est pas digne d’être un guide religieux.

    • Les imams sont les défenseurs du bas peuple. Leurs rôles c’est de conseiller les fidèles à se mettre au service de Dieu le tout puissant. Il n’y a aucun mal de dénoncer la mal gouvernance et le refus de limitation des mandats. Dieu n’a jamais dis qu’un imam ne doit pas parler de la politique.Tous ceux qui sont contre ça, sont des haineux qui naviguent dans l’obscurité. En tout cas moi, j’encourage le peuple Togolais de se battre jusqu’au bout.

Laissez une réponse

---