À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Touré Moussa, proche de Soro: « des gens ont provoqué la guerre par leurs actes de xénophobie »

Touré Moussa, Directeur de la Communication de Guillaume Soro a commenté avec beaucoup condescendance la rébellion du 19 septembre 2002. Sans jamais parler de repentance où d’un quelconque regret, il accuse des hommes politiques d’avoir usé de xénophobie dans leur gouvernance. Ce qui aurait conduit selon lui à la prise des armes…

Touré Moussa a choqué plus d’un sur la toile par sa façon d’aborder la rébellion du 19 septembre 2002. Alors que Konaté Sidiki et Me Affoussiata Bamba émettent quelques regrets du fait des morts et des dégâts de la rébellion du 19 septembre 2002, Touré Moussa justifie ce coup d’Etat manqué par diverses raisons.

« C’était une guerre. Personne n’est blanc, personne n’est noir. Il n’y a pas d’un côté des criminels et d’un autre côté des innocents. Il y a des gens qui ont provoqué et qui ont appelé une guerre par leur discours , par leur gestion, par leurs actes de xénophobie, de violence, d’intimidation, de maltraitance avec une partie de la communauté. Ces actes ont débouché sur une forme de réaction. Chaque camp a perdu, c’est triste », a déclaré Touré Moussa, le Conseiller de Guillaume Soro

Enfin, il ressort des affirmations de Touré Moussa que cette rébellion a été faite pour Alassane Ouattara dont la carrière politique était au point mort. Pour lui, Ouattara doit sa présence à la tête de l’Etat du fait des évènements qui se sont succédés après la rébellion du 19 septembre 2002. Le meilleur moment de la rébellion restant pour lui l’installation de Ouattara au pouvoir par Soro. Sous la vidéo du médias qui a réalisé cette triple interview, les réactions de désapprobation de ses propos dominent…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!