Couple

Traditions de mariage: voici pourquoi la mariée porte un voile, et se tient à gauche du marié

Lors du mariage, ce sont les mariés qui sont à l’honneur. La mariée doit être la plus belle. AfrikMag vous explique pourquoi la mariée porte un voile et se tient à gauche du marié.

Publicité

Le port du voile

Le voile symbolise la soumission de la femme à son mari.  Celui que nous connaissons, court et léger a fait son apparition au début du XIXe siècle. Auparavant, le voile servait à dissimuler la jeune femme afin que les mauvais génies ou les mauvais esprits ne puissent pas la reconnaître. Car une croyance dit  que les mauvais esprits rôdent tout particulièrement autour d’une jeune femme le jour de ses noces. C’est ainsi  la volonté et la prière de la mariée d’être préservée de toute souillure.

Publicité

Dans le temps, pour les mariages arrangés, la femme était vêtue d’un voile la couvrant de la tête aux pieds. Cette dernière ne se dévoilait qu’au dernier moment. Et ce dans le but d’éviter également que son promis ne se sauve en courant devant un visage avec lequel la nature n’aurait pas été généreuse…

Aujourd’hui certaines mariées découpent leur voile à la fin de la cérémonie pour le partager aux femmes célibataires.

La position de la mariée

Durant la cérémonie, la mariée se tient à gauche et le marié à droite. Cette tradition très ancienne découle de l’époque où l’homme passait un drap sur la tête de la femme de son choix pour la kidnapper, et où il devait parfois croiser le fer avec les hommes de sa famille ou d’autres prétendants : En tenant la mariée avec sa main gauche (et sachant que les droitiers sont majoritaires), il laissait ainsi sa main droite disponible pour se servir de son épée.

Le passage du seuil de la porte

De plus, la mariée franchit encore souvent le seuil du domicile conjugal dans les bras de son mari. Cette tradition proviendrait d’une légende, du temps de l’Empire Romain, qui disait que toute femme qui trébuchait, en entrant pour la première fois en tant qu’épouse dans la maison commune, verrait son mariage courir à la catastrophe : la porte permet d’éviter cela et de conjurer ainsi le mauvais sort.

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page