Afrique

Les troupes sénégalaises sont entrées en Gambie (porte-parole de l’armée)

Les troupes sénégalaises déployées aux frontières avec la Gambie en vue d’une opération ouest-africaine pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir au nouveau président Adama Barrow sont entrées sur le sol gambien dans l’après-midi, a annoncé le porte-parole de l’armée.

Les troupes sénégalaises sont entrées avec l’aval du conseil de sécurité de l’ONU pour soutenir le nouveau président gambien Adama Barrow dans sa confrontation avec Yahya Jammeh, qui refuse de démissionner. Juste avant, le Conseil de sécurité des Nations unies avait apporté à l’unanimité son soutien aux initiatives menées par la Cédéao pour pousser le président sortant Yahya Jammeh à quitter le pouvoir.

Les troupes sénégalaises sont entrées en Gambie (porte-parole de l’armée)

«Nous sommes entrés en Gambie», a déclaré le Colonel Abdou Ndiaye à l’agence Reuters. Les troupes sénégalaises déployées aux frontières avec la Gambie en vue d’une opération ouest-africaine pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir au nouveau président Adama Barrow sont entrées sur le sol gambien dans l’après-midi de ce 19 janvier.

Malgré les pressions internationales et abandonné au fil des jours par sa vice-présidente et plusieurs de ses ministres et la vice-présidente, Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 1994, s’obstine à demeurer en place tant que la justice n’aura pas statué sur ses recours électoraux déposés depuis décembre.

À Banjul, peu d’habitants se hasardaient dans les rues où, selon des témoins, patrouillaient de nombreux militaires, sans que leur allégeance à l’un ou l’autre camp apparaisse clairement.

Les troupes sénégalaises sont entrées en Gambie (porte-parole de l’armée)

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

5 commentaires

  1. je sais une chose yaya n’est pas kadafi ni gbagbo. En lieu et place des millitaires on peut toujours négocier mais non.

  2. et pensez~vous que c’est la meilleur option? pourquoi ne pas attendre les juges supreme donnés leurs védits .en tout car vs saviez bien qu’il ne serait pas pris comme un poulet!!!

  3. La cedeao est nul, je ne pas apprécié une intervention militaire en Gambie d autant plus que plusieurs président africain sont restés au pouvoir sans êtes choisi par leur peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!