À la UneDivers

Un homme raconte comment il a perdu un bon emploi à cause d’une bouteille de bière

Chris Kim, ancien employé de la compagnie de téléphonie kenyane Safaricom, a partagé les détails déchirants de la façon dont une bouteille de bière lui a coûté son emploi chez le géant des télécommunications. Chris a révélé que le jour fatidique, il avait perdu le contrôle en tentant de satisfaire sa faim.

« Il y a quelque temps, je consommais beaucoup d’alcool, donc ce jour-là, je me promenais affamé. Je priais simplement Dieu de m’aider à trouver de la nourriture car je n’avais pas mangé ce jour-là », a-t-il expliqué.

5

Cependant, sa journée a pris une tournure sombre lorsqu’il a décidé d’entrer dans un pub local nommé Kwa Irungu pour prendre un verre, notant que chaque verre de bière coûtait 25 KSh. Une fois à l’intérieur, Kim s’est retrouvé à recevoir des boissons des autres, et avant qu’il ne s’en rende compte, il était déjà 3 heures du matin.

Sans le savoir, son employeur, Safaricom, tentait désespérément de le joindre.

Il a ensuite partagé la révélation choquante selon laquelle il avait vendu son canapé à un voisin après être rentré chez lui à 4 heures du matin.

Les répercussions de cette nuit se sont étendues à sa vie professionnelle, Safaricom ayant finalement mis fin à son emploi.

Malgré la perte d’un emploi bien rémunéré et la déception familiale, Chris Kim estime que son parcours a pris un tournant pour une raison précise : retrouvant la sobriété, il consacre désormais sa vie à aider les autres à surmonter leur dépendance à l’alcool.

Il espère que, en partageant son histoire, il pourra inspirer d’autres personnes à affronter leurs difficultés, à demander de l’aide et à embrasser la possibilité d’un avenir meilleur au-delà de la dépendance.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page