Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: un homme tué de deux balles dans la tête. Explication!

A Kpass, village situé dans la localité de Dabou, environ 46 km d’Abidjan, c’est la consternation et l’émoi chez les populations. Des individus non identifiés ont tué un habitant lundi dans ce village en lui tirant deux balles dans la tête.

C’est aux environs de 23 heures que l’horrible scène s’est déroulée juste à l’entrée de Kpass. La victime était un père de famille, répondant au nom d’Essoh Lath. Il exerçait la profession de  chauffeur et était connu de tous  les villageois.

Publicité

Qu’a-t-il fait pour mériter un tel sort ? C’est cette interrogation qui revient sur les lèvres des habitants.

En effet, le lundi soir, la victime avant d’être tué de deux balles dans la tête, était sortie pour un rendez-vous à quelques kilomètres de  Kpass.  Si jusqu’à son départ, sa famille ne s’inquiétait pas, jusqu’à ce que  les villageois  entendent le crépitement de balles.

Or, c’est à ce moment que, Essoh Lath rentrait de son rendez-vous. Sortis afin de voir ce qui se passait pour que des tirs  troublent le calme dans le village, les populations ont été surprises de voir l’un d’eux gisant dans une mare de sang. il s’agissait d’ Essoh Lath qui venait d’être tué de deux balles dans la tête.

Selon plusieurs médias ivoiriens,  « près de lui, sont abandonnés téléphone portable et argent, pareil pour un véhicule à bord duquel il circulait, les portières avant ouvertes ».

Grièvement atteint à l’œil droit et à la bouche, le pauvre homme a été vite évacué  à l’hôpital de Dabou. De là, il a été transporté d’urgence  au CHU  de Yopougon. Tous les efforts fournis par les médecins ont été vains. Essoh Lath a succombé à ses blessures autour  00h16.

Publicité 2


« Il est évident, Essoh Lath a été victime d’un règlement de compte, comme constaté par la police. La police criminelle s’est saisie de l’enquête. Au moins deux personnes seraient impliquées dans cette affaire », renseigne Koaci.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer