Afrique

Libye: Un mandat d’arrêt contre le commandant Mahmoud Al-Werfalli…

Un mandat d’arrêt international a été émis par la cour pénale internationale à l’encontre de Mahmoud Al-Werfalli, un commandant proche du maréchal Haftar. D’après plusieurs sources concordantes, Mahmoud Al-Werfalli est accusé d’être responsable de meurtres à Benghazi, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Mahmoud Al-Werfalli a exécuté de ses propres mains entre 2016 et  au début de l’année 2017, environ 33 personnes, rapporte le site Koaci, qui indique qu’il y aurait des vidéos qui montrent comment se déroulaient les exécutions à Bengazi. Une mise en scène a même été inspirée de l’Etat Islamique.
Des vidéos ont montré Mahmoud Al-Werfalli, exécuter de ses propres mains ou par ses hommes au moins 33 personnes en 2016 et 2017 à Benghazi.

Parmi les vidéos recensées, l’on peut voir la dernière en date où 18 personnes condamnées à mort sont vêtues de combinaison orange, mains liées dans le dos, se font tirées dessus d’une balle dans la tête sous les ordres du commandant Mahmoud Al-Werfalli.

La procureure de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda a de son côté appelé les autorités libyennes à arrêter et remettre le commandant Mahmoud Al-Werfalli à la CPI

Agé de 39 ans , Mahmoud Al-Werfalli, est l’ un des commandants d’Al-Saiqa, une unité d’élite qui a fait défection de l’armée nationale libyenne, qui se bat aux côtés des forces dirigées par le Maréchal Khalifa Haftar,

En Juillet , le Maréchal Haftar avait annoncé la « libération totale » de Benghazi trois ans après une offensive contre des djihadistes.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page