MondeUSA
A la Une

USA: “les personnes qui exposent et infectent d’autres personnes avec un coronavirus, seront accusées de terroristes”

Les Américains qui exposent délibérément et infectent d’autres personnes avec un coronavirus pourraient faire face à des accusations de terrorisme fédéral, selon une nouvelle note de service envoyée par le ministère de la Justice.

Le document, signé mercredi par le sous-procureur général Jeffrey Rosen et envoyé à tous les procureurs généraux des États américains, déclarait que tout porteur de coronavirus pris à dessein s’exposant à l’intention d’infecter d’autres personnes sera désormais traité comme un terroriste par les forces de l’ordre.

Publicité

L’accusation de terrorisme au troisième degré est passible d’une peine de trois à cinq ans de prison dans l’État.

La nouvelle intervient alors que la pandémie de coronavirus continue de ravager les États-Unis, avec près de 60 000 Américains testés positifs au COVID-19 mercredi après-midi, avec plus de 800 personnes décédées, selon plusieurs sources.

Le document, signé mercredi par le sous-procureur général Jeffrey Rosen et envoyé aux procureurs américains et aux responsables de l’application des lois à travers le pays, déclare que: “ le coronavirus semble correspondre à la définition statutaire de “ l’agent biologique ” en vertu de 18 USC (ce qui signifie que) de tels actes pourraient mettre en cause les statuts de la nation liés au terrorisme ».

“Les menaces ou les tentatives d’utilisation du COVID-19 comme arme contre les Américains ne seront pas tolérées”, ajoute le mémo.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer