Coronavirus
A la Une

Yoweri Museveni : « combattre l’indiscipline chez les Africains est plus dur que combattre le COVID-19 »

Le président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, pense que le plus grand problème des autorités africaines dans la gestion de la lutte contre la pandémie de coronavirus est « l’indiscipline sociale des citoyens. »

Le président Museveni a exprimé ses sentiments dans un tweet sur sa page officielle. Cela fait suite à ce qui est devenu une habitude quotidienne de dire aux Ougandais ce qu’il ressent personnellement pendant cette période.

Publicité

« Nous ne luttons pas contre le COVID-19 ici (Ouganda) et en Afrique. Nous nous battons principalement contre l’indiscipline sociale de notre peuple. Ils ne veulent pas suivre les directives les plus simples, pour eux, tout doit être facile, mais c’est une question de vie ou de mort.

« Certaines personnes ont fait pression pour obtenir une dérogation afin d’organiser des examens en ligne. Elles n’ont pas compris la situation. Les gens devraient cesser de parler la langue de la normalité pendant une période d’anormalité. Il y a un temps pour tout, ce n’est pas le temps des examens », a-t-il écrit.

Le gouvernement ougandais a imposé une quarantaine de 14 jours afin de réduire le risque de propagation du coronavirus.

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Chère population mondiale, défendons chèrement notre beau monde en étant responsable de nos divers pays pour sauver des vies en nous sauvant, nous aussi, tout en respectant les règles d’hygiènes dans le but de lutter contre le COVID-19. Et que l’Éternel nous protège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer