À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire-18 février 1992/ Simone Gbagbo: « je n’ai JAMAIS été autant battue de ma vie »

Avant d’être sauvagement maltraitée le 11 avril 2011 au Golf Hôtel, Simone Gbagbo avait traversé un épisode tout aussi douloureux. Le 18 février 1992, avec son époux Laurent Gbagbo, il manquait de peu de se faire tuer au Plateau. C’était le véritable premier affrontement entre les Gbagbo et Ouattara. 29 ans après, voici ce que Simone Gbagbo garde de ce passage.

Publicité

Le 18 février 1992, l’opposition ivoirienne manifeste contre l’indolence du pouvoir PDCI sur l’enquête de la descente des soldats en 1991 sur la cité universitaire de Yopougon. Alassane Ouattara, alors premier ministre et quasiment véritable chef de l’Etat, ordonne une répression féroce. Laurent Gbagbo et plusieurs leaders de l’opposition sont arrêtés, bastonnés et jetés en prison. Simone Gbagbo se souvient de cet épisode douloureux.

« Simone GBAGBO tu sais qui je suis… Tu es la au lieu d’aller faire la cuisine tu fais des marches et tu mélanges tout dans le pays. On va faire l’assaut final avec toi aujourd’hui » dit un officier. Ensuite il nous livra alors aux soldats. Les matraques reprirent . Il en pleuvait et il en pleuvait. Sur la tête sur le dos dans le ventre. Jusqu’à ce que je m’effondre évanouie. Je n’ai JAMAIS été autant battue de ma vie », explique l’ex-première dame.

Simone Gbagbo fait cette révélation dans son livre « Paroles d’Honneur ». dans ce livre qui contient beaucoup d’autres éléments saillants de sa carrière politique, elle détaille ce qu’elle pense de Ouattara en politique. En écrivant ce livre, Simone Gbagbo ne savait peut-être pas que le pire l’attendait un certain 11 avril 2011.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page