LifeStyle

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

L’être humain est très enclin à médire et à juger les autres. Mais bien souvent, les conséquences des critiques et des jugements sont assez désastreuses pour les relations. Voici donc 5 questions, qui, nous l’espérons, vous aideront à arrêter de juger les autres, et d’être plus tolérant.

 

1.Qui suis-je pour médire mes semblables?

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

Publicité

La personne que vous critiquez n’est pas parfaite, et vous non plus. Si vous avez autant conscience des défauts des autres, c’est parce que vous ne voyez pas assez les vôtres. Critiquer les autres vous emmène à vous sentir supérieur, alors qu’il n’en est rien. Rien ne justifie des critiques, car vous pourriez être à la place de cette personne. Et croyez nous, vous n’apprécierez pas!

 

2.N’êtes-vous pas, vous aussi, objet de jugement de la part des autres?

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

Pour sortir des critiques, il faut avoir à l’esprit que lorsque vous critiquez quelqu’un, c’est une semence que vous produisez. D’autres personnes aussi vous critiqueront à leur tour. Certains parlent de cause à effet, d’autres encore, de semence et moisson. Tout compte fait, vous serez traité avec la même mesure que vous avez utilisé pour les personnes autour de vous. De quoi être plus tolérant.

 

3.Qu’est ce qui motive les critiques que vous faites?

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

Une critique n’est pas forcément mauvaise. La critique constructive est celle qui ne condamne pas, qui ne rabaisse pas les autres, et qui est conduite par de bonnes motivations. Ces motivations sont le désir de voir l’autre changer, s’améliorer. Pour analyser vos motivations, demandez vous quel effet, voudrez-vous créer chez cette personne? Quelles sont les pensées qui animent votre cœur concernant cette personne? Voulez-vous la voir aller de l’avant, ou au contraire, voulez-vous la diminuer, ou l’humilier?

 

4.Gardez-vous votre cœur?

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

Critiquer de manière à faire mal aux autres, est un cercle vicieux. La Bible dit, à cet effet, que c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Ainsi, si vous vous retrouvez en train de rabaisser les autres, c’est parce que dans votre cœur, il y a ces mauvais sentiments là. Lorsque vous vous y engagez, vous finissez par prendre plaisir à tirer sur les autres. Et si vous ne faites pas attention, ces sentiments, dont l’un des plus dangereux est l’orgueil, précéderont votre chute de cette position sur laquelle vous pensez être.

Publicité 2

 

5.Que pouvez-vous faire pour aider cette personne?

Ces 5 questions vous pousseront à être plus tolérant envers les autres

Le monde est exaspéré par les personnes qui apportent des problèmes, mais aussi des personnes qui se contentent de les remarquer, et qui, au lieu de les résoudre, les empirent. Les gens soupirent plutôt après des personnes qui les aideront à sortir des difficultés dans lesquelles elles se trouvent. Chacun de nous est la réponse à une difficulté que vit quelqu’un, quelque part. Alors, si vous avez eu l’observation nécessaire pour voir ce qui ne va pas chez l’autre, c’est pour l’aider à en sortir, et non aggraver sa situation. Alors plutôt que de détruire cette personne, pensez à comment l’aider? Vous vous sentirez meilleur(e) après cet acte noble.

 

Eunice KOUAME

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page