À la UneAfrique
A la Une

7 Effets secondaires courants du vaccin COVID-19 enregistrés au Kenya

Cela fait environ un mois que le Kenya a commencé à vacciner ses citoyens contre le nouveau COVID-19 en utilisant le vaccin Oxford AstraZeneca.

7 Effets secondaires courants du vaccin COVID-19 enregistrés au Kenya
Willis Akwale, le président du groupe de travail sur le vaccin COVID-19, a révélé avoir reçu 277 rapports d’effets secondaires.

Cependant, plusieurs personnes qui avaient déjà reçu le vaccin ont signalé divers effets secondaires après l’injection.

Willis Akwale, le président du groupe de travail sur le vaccin COVID-19, dans une interview aux médias le dimanche 4 avril, a révélé avoir reçu 277 rapports d’effets secondaires depuis le lancement de l’exercice de vaccination.

Parmi les cas, le médecin a révélé que les travailleurs de la santé en avaient signalé 200.

Il a cependant insisté sur le fait que jusqu’à présent, personne n’est mort des suites des vaccins au Kenya.

Le médecin a énuméré sept effets secondaires courants que l’on est susceptible de ressentir après avoir pris le vaccin contre la COVID-19.

Ce sont:

1. Douleur dans le bras

2. Maux de tête

3. Fièvre

4. Faiblesse des articulations, incapacité de marcher après la vaccination

5. Produire plus de salive dans la bouche

6. Se gratter incessamment le corps

7. Étourdissements et perte de connaissance


Akwale a déclaré que le comité consultatif national sur la sécurité des vaccins examinait les effets secondaires signalés pour déterminer si leur cause réelle était le vaccin ou non.

Le médecin a ajouté que les effets secondaires rapportés ne justifiaient pas l’arrêt de l’opération de vaccination.

AstraZeneca suspendu

Ailleurs, plusieurs pays ont cessé de donner le vaccin AstraZeneca COVID-19 à leurs citoyens pour des raisons de sécurité et d’efficacité.

Lundi 15 mars, l’Italie, la France et l’Allemagne ont annoncé qu’elles suspendraient l’utilisation du vaccin fabriqué à Oxford après que plusieurs autres pays aient signalé des effets secondaires graves.

Le Danemark et la Norvège ont suspendu l’utilisation du vaccin après que plusieurs patients ont développé des caillots sanguins, commencé des saignements et présenté une faible numération plaquettaire après avoir reçu le vaccin.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page