AfriqueCulture & Loisirs

9 importantes citations de Léopold Sédar Senghor à connaître

C’est à Joal, au Sénégal que Léopold Sédar Senghor vit le jour, exactement le 9 octobre 1906. Il fit successivement ses études à la mission catholique de Ngasobil, au collège Libermann et au cours d’enseignement secondaire de Dakar. Ensuite, il partit pour Paris où il étudia au lycée Louis-le-Grand et à la Sorbonne. En 1935, il est reçu à l’agrégation de grammaire.

Passionné de l’Afrique, son continent d’origine, il s’est inscrit à l’École pratique des hautes études et celles de Paul Rivet, de Marcel Mauss et de Marcel Cohen à l’Institut d’ethnologie de Paris pour suivre les cours de linguistique négro-africaine de Lilias Homburger. Il faut noter qu’il a également enseigné les lettres et la grammaire au lycée Descartes à Tours de 1935 à 1938. Il ne s’arrête pas là, Léopold Sédar Senghor a donc eu un brillant parcours. En outre, il a reçu de nombreux prix. Le 5 septembre 1960, il est élu premier Président de la République du Sénégal.

Grande figure de la Négritude, Léopold Sédar Senghor meurt le 20 décembre 2001, à Verson en France. Il avait alors 95 ans.

Voici donc le Top 9 de ses citations.

1- “Sang ô sang noir de mes frères, vous tachez l’innocence de mes draps, vous êtes la sueur où baigne mon angoisse, vous êtes la souffrance qui enroue ma voix.”

Publicité

2- “Penser et agir par nous-mêmes et pour nous-mêmes, en Nègres…, accéder à la modernité sans piétiner notre authenticité.”

3- “Au contraire de l’Européen classique, le Négro-Africain ne se distingue pas de l’objet, il ne le tient pas à distance, il ne le regarde pas, il ne l’analyse pas. Il le touche, il le palpe, il le sent. ”

4- “Assimiler sans être assimilé.”

5- “Non, vous n’êtes pas morts gratuits. Vous êtes les témoins de l’Afrique immortelle, vous êtes les témoins du monde nouveau qui sera demain.”

 

9 importantes citations de Léopold Sédar Senghor à connaître6- “Chaque touffe d’herbes cache un ennemi.”

7- “Les racistes sont des gens qui se trompent de colère.”

8- “Le poème n’est accompli que s’il se fait chant, parole et musique en même temps.”

9- “Cher frère blanc, Quand je suis né, j’étais noir, Quand j’ai grandi, j’étais noir, Quand je suis au soleil, je suis noir, Quand je suis malade, je suis noir, Quand je mourrai, je serai noir. Tandis que toi, homme blanc, Quand tu es né, tu étais rose, Quand tu as grandi, tu étais blanc, Quand tu vas au soleil, tu es rouge, Quand tu as froid, tu es bleu, Quand tu as peur, tu es vert, Quand tu es malade, tu es jaune, Quand tu mourras, tu seras gris. Alors, de nous deux, Qui est l’homme de couleur ?”

 

Afrikmag

Source des citations: Google

Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer