À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

A propos de son passeport, Gbagbo défie Ouattara: ” Si je veux rentrer, je rentre “

Récemment humilié à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique où il a du attendre dans le hall parce que l’ambassadeur refusait de le recevoir dans son bureau pour parler de son passeport, Laurent Gbagbo affirme que c’est par pure retenue qu’il ne se décide pas à rentrer en Côte d’Ivoire, avec ou sans passeport.

Publicité

Laurent Gbagbo ne veut pas créer de troubles , de tensions en Côte d’Ivoire. C’est la raison, selon lui, de ses démarches administratives classiques pour obtenir les passeports qui lui reviennent de droit. L’ex-président ivoirien à qui des difficultés sont faites pour l’obtention de son passeport a passé un message clair au régime Ouattara. S’il le veut, il peut rentrer à Abidjan, sans passeport. Il explique ce qui le retient de s’engager dans une telle voie.

“Qu’il me donne mon passeport ou pas, si je veux rentrer, je rentre. Parce que pour rentrer chez soit, ce n’est pas compliqué. Mais, je ne veux pas rentrer et provoquer des palabres, comme on dit, des tensions, des antagonismes. Les militaires sont là, les policiers sont là devant le domicile de Gbagbo. Je ne veux pas provoquer cela. C’est pourquoi je ne suis pas rentré. Sinon, rentrer dans mon pays, c’est facile, c’est facile. Quelqu’un peut me donner un passeport d’un autre pays avec lequel je peux rentrer“, a prévenu Laurent Gbagbo, pour qui négocier pour avoir un passeport relève d’une aberration.

En effet, selon lui, “ On n’a pas besoin de négocier pour le passeport, c’est un droit. Un droit, ça ne se négocie pas. ” a clamé Laurent Gbagbo. D’après lui, ” Ce qu’il faut négocier, c’est la paix qui est menacée en Côte d’Ivoire. Pour ça, je les appelle tous à se rassembler, à s’asseoir“.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page