À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Responsabilité de la crise ivoirienne/ Pour Gbagbo : “C’est Ouattara qui n’a pas respecté la Constitution, il faut le dire très clairement”

Laurent Gbagbo ne veut pas qu’on mette sur un pied d’égalité Alassane Ouattara et les militants de l’opposition qui manifestent contre sa candidature pour un troisième mandat. Pour lui, Alassane Ouattara est l’unique responsables des troubles en cours.

Publicité

Il n’entend pas jouer les funambules pour dénoncer les responsables de la crise politique actuelle. Laurent Gbagbo refuse d’être un adepte des équilibristes qui donnent raison et tort à tout le monde. Dans la crise politique actuelle, bien qu’il appelle à des négociations pour éviter ” la catastrophe “, Laurent Gbagbo souhaite qu’on fasse la part des choses en situant les responsabilités.

Dans ce registre, il veut que soit ” clairement ” dit à Alassane Ouattara que c’est lui qui est à l’origine de la crise politique actuelle pour avoir violé la Constitution en se présentant pour un troisième mandat. Ainsi, alors que la journaliste Dénise Epoté Durand lui demande quelle serait la solution pour décanter la situation, Laurent Gbagbo a fait cette déclaration.

“Pour ça, je les appelle tous à se rassembler, à s’asseoir, lui ( Ouattara d’abord, parce qu’il peut beaucoup, puisque c’est par lui la faute est venue, la faute de violer la Constitution. Il ne faut pas faire comme si tous les autres ont commis une faute. C’est lui d’abord qui a commis la faute. Parce que c’est lui qui n’a pas respecté la Constitution, il faut le dire très clairement. Et donc, les autres qui se révoltent parce que leur bien commun, qui est la constitution a été déchiré, on ne peut pas leur imputer la même faute qu’à lui. La faute majeure, c’est lui. Il faut le dire clairement, il faut le lui dire clairement.“, a insisté Laurent Gbagbo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page