Gabon

Abidjan: Des millions de francs CFA dérobés chez le fils de Jean Ping

Alors qu’il est accusé de détournements de plusieurs milliards de francs CFA au Gabon, Franck Ping, le fils de Jean Ping est en exil à Abidjan en Côte d’Ivoire depuis quelques années maintenant. On vient d’apprendre que ce dernier a perdu plusieurs millions de francs.

Il s’agit de plusieurs millions de francs CFA que le fils de l’opposant gabonais Jean Ping, s’est vu dérober dans son exil à Abidjan.

Un journal de faits divers ivoirien, Allo Police, qui a enquêté sur cette affaire fait état de 150 millions de francs CFA qui ont été emportés de la maison de Franck Ping. La police criminelle à Abidjan s’est saisie de l’affaire et mène actuellement une enquête. Tous les employés de maison de l’homme de 47 ans ont été interpellés

Publicité

Depuis plusieurs mois, le fils de Jean Ping s’est exilé à Abidjan, d’où est originaire sa mère Jeannine, pour échapper à la justice gabonaise.

L’homme d’affaires fait en effet, objet de mandat d’arrêt international émis en mars 2017. Il est poursuivi pour corruption active dans le cadre de l’attribution de marchés publics. Franck Ping aurait prélevé des commissions sur des marchés publics pour des milliards de francs CFA, alors qu’il était intermédiaire entre l’entreprise chinoise spécialisée dans le BTP Sinohydro, et le gouvernement gabonais. Il est également accusé d’avoir agi de la sorte au Cameroun et en République du Congo.

Pour certains, cet argent aurait servi à financer la campagne de son père lors de la présidentielle 2016.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer