À la UneFootballInternationalSport

Affaire Vinicius Jr / Son carton finalement annulé: les premières sanctions tombent contre Valence

Le carton rouge de l’attaquant du Real Madrid Vinicius Jr lors du match de LaLiga de dimanche à Valence, au cours duquel il a également été victime d’abus racistes, a été annulé, a annoncé hier mardi la Fédération espagnole de football (RFEF). Une première victoire pour le joueur du Real victime de chants racistes lors du dernier match contre Valence.

L’affaire Vinicius continue se secouer la Liga. Depuis hier, l’attaquant de Madrid voit ses complaintes porter. L’ailier brésilien qui a été expulsé dans les arrêts de jeu par l’arbitre Ricardo de Burgos Bengoetxea pour avoir frappé un adversaire à la suite d’une bagarre avec des joueurs de Valence dans laquelle Vinicius, a vu sa sanction être purement et simplement annulé. Que s’est-il passé pour qu’intervienne ce revirement de situation.

A en croire les conclusions de l’enquête de la fédération espagnole, « Le comité de compétition de la RFEF considère que l’appréciation de l’arbitre a été déterminée par l’omission de l’intégralité du jeu qui a eu lieu, ce qui a affecté la décision de l’arbitrage ». « Le fait qu’il (l’arbitre) ait été privé d’une partie décisive des faits l’a amené à adopter une décision arbitraire. Et cela parce qu’il lui était impossible d’évaluer correctement ce qui s’était passé. »

Vinicius ne va donc pas purger cette peine que tout le monde dénonçaient comme étant injuste et surtout une prime aux aboyeurs racistes. Vinicius avait déjà été agressé racialement par des supporters au stade Mestalla, ce qui a entraîné l’arrêt du match pendant 10 minutes alors que le joueur signalait des personnes qui l’abusaient dans les gradins. Tout cela n’a visiblement pas attirer l’attention de l’arbitre afin qu’il déclenche le protocole prévu.

Après tout a dégénéré. Mais, les soutiens reçus par Vinicius ont donné une autre tournure à l’affaire et le gouvernement espagnol même est sous pression. Aussi, sept personnes accusées de différents crimes de haine contre Vinicius ont-elles été arrêtées par la police espagnole hier mardi. Une amende de 45 000 euros (49 536 $) infligée au club et la tribune sud du stade de Valence sera partiellement fermée pendant au moins 5 matchs a-t-on appris.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page