Afrique du Sud : La justice lance un mandat d’arrêt contre Grace Mugabe

0

Grace Mugabe, l’ancienne première dame zimbabwéenne est officiellement recherchée par la police sud-africaine, suite à un mandat d’arrêt qui a été lancé contre elle. Il faut dire que Grace Mugabe avait déjà échappé à la justice l’an dernier après avoir violemment agressé un mannequin qui se trouvait avec ses fils dans un hôtel de Johannesburg.

L’on se souvient qu’en août 2017, la femme de Robert Mugabe avait battu la jeune sud africaine Gabriella Engels à l’aide d’une rallonge électrique. Au moment des faits, Grace Mugabe jouissait d’une immunité diplomatique auprès du gouvernement sud-africain. Profitant de ce statut, elle avait réussi à échapper à la justice sud-africaine.

Publicité

Pour le président du lobby Afriforum Kallie Kriel, cela n’était qu’une injustice : « La politique a joué un grand rôle, souligne-t-il. C’est parce qu’elle est une personnalité publique que des efforts ont été faits pour ne pas qu’elle soit poursuivie et qu’elle bénéficie d’une immunité diplomatique. »

La justice sud-africaine a jugé anticonstitutionnelle l’immunité diplomatique. Ce qui permet à la police de lancer ce mandat d’arrêt contre l’épouse de l’ex-président zimbabwéen pour « coups et blessures graves ». Mais pas encore de demande officielle d’extradition. « Elle peut être extradée en Afrique du Sud. Mais voyons ce qu’il va se passer, tempère-t-il. Je pense que ce serait dans son intérêt de venir témoigner et d’avoir cette affaire derrière elle. Mais puisqu’elle ne vient pas d’elle-même, je suis sûr qu’il y a des processus pour la forcer. »

Le porte-parole de la police sud-africaine a d’ailleurs demandé son aide à Interpol pour que Grace Mugabe puisse comparaître devant un tribunal Sud-africain.

 

Crédit photo: RFI

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X