Religion

Afrique du Sud : l’église de satan ouvre enfin ses portes (vidéo)

La première église de satan a ouvert ses portes en Afrique du Sud. Pendant des années, les satanistes n’avaient pas de lieu de culte. Aujourd’hui, ils ont désormais un endroit où adorer leur dieu.

L’église a ouvert ses portes après qu’une idée de quatre ans ait été concrétisée par les co-fondateurs. Thomas Matthew Miles-Nell, un membre de l’église, a déclaré que c’est une joie de voir qu’il y ait maintenant une organisation représentative de ce qu’est le vrai satanisme religieux.

Publicité

Jaco Venter, un autre membre, a déclaré : « Je suis vraiment fier de mon pays parce que ma religion est reconnue et elle a du pouvoir. »

Cette église est une société à but non lucratif enregistrée sous la catégorie d’une organisation religieuse.

Les co-fondateurs Adri Norton et Riaan Swiegelaar ont déclaré qu’ils souhaitaient dissiper certaines des idées fausses que les gens peuvent avoir sur le satanisme.

Afrique du Sud : l’église de satan ouvre enfin ses portes (vidéo)

« Nous ne sommes pas une organisation qui s’enrichit, mais plutôt une organisation religieuse », a déclaré Norton.

Swiegelaar a expliqué qu’ils ne sacrifiaient pas d’humains ou d’animaux, qu’ils ne font pas de cérémonies d’initiation, qu’ils ne vénèrent pas le diable ou même qu’ils ne reconnaissaient pas le diable. D’après Swiegelaar, ils ne font pas partie des « Illuminati » ou d’un culte.

« Notre organisation n’autorise même pas les personnes de moins de 18 ans à participer à des rassemblements, des cérémonies ou des rituels. Nous n’en avons pas encore les droits, mais nous négocions pour traduire la Bible satanique en afrikaans. Nous serons alors la première organisation à le faire », a souligné Swiegelaar.

La première bible satanique a été publiée en 1969 et est disponible en ligne et dans certaines librairies.

Crédit photo : dailyvoice

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Étant un ancien sataniste laveyan , je suis heureux pour la reconnaissance de ce groupe en Afrique du Sud. Comme quoi, même si je ne suis plus sataniste (depuis novembre de l’année dernière), je respecte ces gens qui finalement se battre pour un monde plus humain et moins prude que les autres religions. Aucune haine mais beaucoup de respect. Le satanisme mérite cela.

  2. Pur mensonge,et séduction.
    Tout ce que dit cet homme est la preuve même qu’ils sont du diable.
    N’oubliez pas que le diable n’a rien de bon en lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page