AfriqueDivers

Afrique du Sud: Plus de 1 000 mineurs coincés sous terre

Plus d’un millier de mineurs restent bloqués sous terre dans la mine d’or de Beatrix, en Afrique du Sud. Un orage qui a détruit le système d’électricité jeudi, serait à la base. Mais les autorités affirment qu’ils n’étaient pas en danger.

Le porte-parole, James Wellsted, a déclaré que les mineurs étaient en sécurité et recevaient de la nourriture et de l’eau en attendant le retour de l’électricité à la mine, mais qu’il n’y en avait pas encore assez pour ramener les mineurs à la surface.

Publicité

Le Syndicat national des mineurs a déclaré que 65 mineurs avaient été secourus, mais plus de 1 000 étaient restés sous terre.

Il n’y a pas d’électricité là-bas, donc ils utilisent un générateur pour alimenter la cage pour ramener les travailleurs à la surface. Le problème est qu’ils sauvent un mineur à chaque tentative. C’est très lent. C’est inquiétant. Certains de nos membres souffrent de maladies chroniques et n’ont pas de médicaments là-bas », a déclaré à Reuters le porte-parole du NUM, Livhuwani Mammburu.

L’Association des travailleurs des mines et de la construction a déclaré dans un communiqué sur Twitter qu’elle considérait l’incident comme «délicat en raison du nombre de travailleurs impliqués».

Cet incident soulève également de sérieuses inquiétudes concernant l’absence de plans d’urgence à la mine pour la production d’électricité alternative et de secours”, ajoute le communiqué.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer