Afrique du Sud-Violences sexuelles : Une étudiante de 23 ans met fin à sa vie

2

Le suicide d’une étudiante de 23 ans, deux mois après qu’elle ait prétendu avoir été violée, a provoqué une nouvelle colère à l’égard des violences sexuelles contre les femmes en Afrique du Sud.

Khensani Maseko, une étudiante de l’Université Rhodes de Grahamstown, a déclaré qu’elle avait été violée par un autre étudiant en mai, selon un communiqué de l’université.

Publicité

CNN rapporte que le 3 août, le jour où elle s’est suicidée, Maseko a publié un message crypté sur les médias sociaux. « Personne ne mérite d’être violée », avait-elle écrit sur Instagram.

L’Université de Rhodes a confirmé son décès et a déclaré que les autorités avaient organisé une réunion avec les parents de Maseko quand elle a signalé en juillet qu’elle avait été violée. Les dirigeants de l’université avaient promis d’ouvrir une enquête.

Étudiante en troisième année, elle est décédée quelques jours avant sa rencontre avec les enquêteurs.

L’homme accusé du viol a été suspendu, a indiqué l’université dans le communiqué publié sur son site Internet, ajoutant qu’elle travaillait avec la police sud-africaine et l’Autorité nationale chargée des poursuites judiciaires pour ouvrir une enquête sur la mort de Maseko.

« Le décès tragique de Khensani ne marquera pas la fin de l’enquête sur les circonstances qui ont conduit à son décès », a déclaré le vice-chancelier de l’université de Rhodes, le Dr Sizwe Mabizela. Khensani a été mise en bière hier à Johannesburg.

Les statistiques montrent que les violences sexuelles à l’égard des femmes représentent un problème grave en Afrique du Sud.

Selon les données publiées en juin par le service national de statistique d’Afrique du Sud, 138 femmes sur 100 000 dans le pays ont été violées entre 2016 et 2017.

Crédit photo : cnn

Afrique du Sud-Violences sexuelles : Une étudiante de 23 ans met fin à sa vie

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. Je me nomme Céciile âgée de 33 ans, j’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d’une autre femme il s’est séparé de moi depuis 5 mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n’ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l’une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d’un nommé AZE CHANGO au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j’avais des doutes et ne savais m’engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j’aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s’excusant,aujourd’hui il me suggère à ce qu’on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d’avantages. La bonne nouvelle est qu’actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines
    Téléphone (whasapp/Viber) : 0022966547777

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---