AfriqueJustice

Algérie : 15 ans de prison requis contre Abdelghani Hamel pour détournement de fonds

L’ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel a été condamné à 15 ans de prison ferme, son fils Chafik purgera une peine de 5 ans dans les geôles du pays. La décision a été rendue publique mercredi par le procureur de la République près du tribunal de Boumerdes.

Abdelghani Hamel et son fils sont accusés de plusieurs chefs d’accusation, dont le détournement de foncier agricole, trafic d’influence et abusde fonction. L’ancien DGSN est condamné aussi à payer une amende d’un million de dinars, son fils, lui payera 500 000 dinars comme amende.

Publicité

Par ailleurs, l’ex directeur des domaines de la wilaya de Tipasa, Bouamrane Ali et l’ex-directeur de l’industrie et des mines de la même wilaya, Haddoud Abderrezak ont écopé d’une peine de 5 à 10 ans de prison. Plusieurs amendes ont été requises pour ces personnalités.

L’ancien conservateur foncier de Koléa, Bouamama Madjid, Djai Djai Salim, ancien chef de la sûreté de la wilaya de Tipasa, Kheznadji Djamel, l’actuel directeur général des domaines, et Zerad Abdelhakim, un investisseur privé, tous impliqué dans cette affaire sont condamnés purger les mêmes peines et payer les mêmes amendes.

Toutes les personnes citées ci-dessus, sont accusées de “détournent de foncier agricole, abus de fonction, trafic d’influence, bénéfice du pouvoir et de l’influence des agents de l’Etat à l’effet d’augmenter les prix et modifier la qualité des matériaux et des services et des délais de livraison”.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer