Algérie-Sénégal: Un journaliste sportif démontre qu’il y avait penalty

2

La finale de la coupe d’Afrique des Nations s’est soldée ce vendredi 19 juillet par la victoire des Fennecs d’Algérie face aux lions de la teranga du Sénégal (1-0). Une victoire algérienne qui ne serait pas méritée d’après plusieurs supporters sénégalais suite au penalty d’abord sifflé par l’arbitre camerounais Alioum et ensuite annulé après consultation de la VAR.

Si l’Algérie a réussi à ouvrir le score après un tir de Bounedjah détourné par Sané (2e), les Sénégalais auraient pu obtenir l’égalisation suite à une main de Guedioura dans la surface des Fennecs après un centre de Gassama (60e).

Publicité

Pour le journaliste sportif Didier Roustan c’est une grave erreur d’arbitrage, une mauvaise appréciation faite par l’arbitre.

« Le penalty refusé au Sénégal ? C’est une erreur de la VAR. La VAR doit rétablir quelque chose qu’elle ne rétablit pas forcément. Puisque ces derniers temps, les penalties de la sorte étaient accordés… Le défenseur a le bras droit collé au corps au moment du centre. Mais au moment où il touche le ballon, son bras est décollé. Par rapport au règlement actuel, certains arbitres sifflent penalty. Lui, il a sifflé sur le coup. Le bras a bien dévié le ballon. Pour le côté visuel de l’arbitre, je peux comprendre. Mais qu’après, il revienne sur sa décision, contre le règlement, je ne sais pas… Je suis contre la VAR. Mais dans ce cas-là, je suis pour un coup-franc indirect, car tu es obligé de siffler quand même, car la main a une influence sur l’action », a-t-il fait savoir dans l’équipe mercato.

Le journaliste ajoute par ailleurs que loin de réduire les injustices, l’arbitrage vidéo crée encore plus d’injustices.

 

Publicité


Crédit photo: Europe1

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X