Sport

Racisme : Un arbitre force un lutteur à couper ses dreadlocks ou à déclarer forfait (vidéo)

Une enquête a été ouverte après qu’un arbitre ait forcé un lutteur à couper ses dreadlocks sous peine d’être disqualifié.

Andrew Johnson, élève au Lycée de Buena Regional au New Jersey (USA) a choisi de se faire couper les cheveux sur place et a remporté son combat. Il n’aurait eu que quelques secondes pour se décider avant le combat à Mays Landing,

Publicité

La vidéo de l’incident est devenue virale sur Twitter, suscitant l’indignation des internautes. Certains ont accusé l’arbitre Alan Maloney de discrimination raciale. En 2016, il avait été accusé d’avoir tenu des propos racistes à l’encontre d’un autre arbitre. La vidéo, partagée par Mike Frankel de SNJ Today News a enregistré des millions de vues depuis vendredi.


Alan Maloney a été suspendu en attendant les résultats de l’enquête. La division des droits civils de l’État examinera également l’incident.

Amol Sinha, de l’American Civil Liberties Union of New Jersey, a déclaré à The Inquirer : « Il n’aurait pas dû être soumis à un choix. Cela n’a pas l’air d’être une question de cheveux. On dirait que c’est une question de race. »

Pour le législateur démocrate John Armato la décision de l’arbitre est un « acte clair de discrimination raciale. »

Crédit photo : usatoday

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer