People

Arnaque: Incroyable, il met en scène sa propre mort pour de l’argent

Pour se faire de l’argent, un Thaïlandais a demandé à sa petite-amie de publier les photos de lui faisant le mort sur Facebook. L’objectif était de récupérer l’argent des frais funéraires que sa famille lui aurait donné. L’homme en question répond au nom de Tachawit Janngiw et a fait cette pratique malsaine il y a quelques semaines.

C’est sur son propre compte Facebook qu’on voit les images de l’homme couché sur le sol, des boules de coton dans les narines. Les photos ont ensuite été légendées avec un message d’adieu de sa copine. « Dernières photos avant de désactiver son compte Facebook. Je t’aime ».

Publicité

Devant cette nouvelle soudaine, les amis de Tachawit ont demandé à sa petite amie dans quelle circonstance il était mort. Elle a alors répondu qu’il a succombé à un cancer et à une crise d’asthme. Ces derniers lui ont fait savoir qu’il n’avait eu aucun symptôme de maladie mais la jeune femme a répondu qu’il “faisait semblant d’aller bien pendant des mois ».

Par la suite, elle a appelé la mère de Tachawit pour lui dire que son fils s’était éteint, avant de lui demander de l’argent pour les funérailles. Cette dernière a envoyé l’équivalent de près de 350.000 Francs CFA pour l’achat du cercueil, les frais du corbillard et le transfert du corps dans sa région natale.

La mascarade a été découverte par son cousin, qui n’a pas vu le corps arriver. Ce dernier l’a alors appelée sur son téléphone, mais à sa grande surprise, Tachawit a décroché son portable. La famille de Tachawit a perdu l’équivalent de plus d’un million Fcfa dans les préparatifs des funérailles.

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page