MondePeople

Aya Nakamura, une perquisition de la police à son domicile la compromet

Aya Nakamura est dans de sales draps. Après sa mise en liberté avec son producteur et compagnon, Vladimir Boudnikoff, la police a procédé à une perquisition chez le couple. Les éléments retrouvés dans la maison de l’artiste semblent la compromettre.

Le 6 août dernier, Aya Nakamura et son conjoint, le producteur Vladimir Boudnikoff, ont été placés en garde à vue du chef de « violences réciproques sur conjoint » en Seine Saint-Denis. A la suite de leur libération, une perquisition de la police au domicile du couple les met dos au mur.

En effet, alors qu’elle rentrait chez elle avec deux amis le samedi soir, la chanteuse a été menacée par son compagnon d’une arme, avant que ne se déclare une dispute extrêmement violente entre les deux. Ce qui aurait occasionné leur détention en garde à vue.

Aya Nakamura, une perquisition de la police à son domicile la compromet

Mais une perquisition de leur domicile a permis à la police de faire un bilan assez lourd de qui serait le couple en réalité. La police y aurait trouvé une arme factice, mais également une carabine, plusieurs plants de cannabis et 14 000 euros en liquide.

Lire aussi : Aya Nakamura et son compagnon placés en garde à vue

A la question, pourquoi tous ces éléments compromettants se trouvaient au domicile du couple, la réponse sera sûrement donnée lors de leur passage au tribunal en novembre prochain.

Ils seront jugés devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour des faits de violences par conjoint ayant entrainé une incapacité totale de travail inférieure à huit jours. Pour l’instant, l’interprète de  » Degaine  » ne s’est pas encore prononcée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page