DiversSociété

Bangladesh: deux footballeurs ghanéens arrêtés par la police

Deux footballeurs ghanéens Twum Frank Ntini et Richard Dzifa Appiae ont été arrêtés et détenus au Bangladesh pour possession de drogues illicites.
Twum, 27 ans, et Appiae, 28 ans, ont été arrêtés avec 7 500 comprimés de yaba, qui contiennent un mélange de méthamphétamine et de caféine, ce qui est illégal dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est.

 Selon un rapport de l’UNB, les deux citoyens ghanéens sont descendus d’un bus dans la zone du pont Shah Amanat vers 2 heures du matin alors qu’ils se rendaient à Dacca depuis Cox’s Bazar.

Publicité

Suite à leur mouvement suspect, la police les a interpellés et a récupéré les pilules de Yaba après leur fouille.

Au cours de l’interrogatoire, le duo a révélé qu’ils faisaient la contrebande de drogue pour un certain Mohammad Masud dans la capitale.

Suite à ces informations, la police a arrêté Masud du quartier résidentiel de Bashundhara dans la capitale dans l’après-midi.

Citant les ressortissants ghanéens, l’officier responsable du poste de police de Bakalia, Mohammad Nezam Uddin, a déclaré qu’ils étaient footballeurs et évoluaient dans différentes ligues de football au Bangladesh.

Pendant ce temps, le club de football ghanéen, Tema Youth SC a nié que le duo soit d’anciens joueurs du club.

Tema Youth a déclaré dans un communiqué que les joueurs n’avaient jamais fait partie du club.

“Nous souhaitons rappeller que les joueurs susmentionnés n’ont JAMAIS fait partie du Tema Youth Sporting Club à aucun moment de leur carrière de footballeurs, et n’ont aucun lien avec le Tema Youth Sporting Club”, indique le communiqué.

Publicité 2

Des centaines de milliers de personnes au Bangladesh sont devenues accro à la yaba – un mélange de méthamphétamine (également connue sous le nom de crystal meth) et de caféine vendue sous forme de comprimés rouges ou roses bon marché.

Bangladesh: deux footballeurs ghanéens arrêtés par la police

La disponibilité facile du médicament et le chaos qu’il provoque au Bangladesh ont conduit le gouvernement à déclarer une “politique de tolérance zéro” qui, selon certains, implique une exécution sommaire par les forces de l’ordre.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page