AsieMonde
A la Une

Bangladesh: le propriétaire d’un hôpital délivre de faux résultats négatifs de tests de Covid-19.

Un propriétaire d’hôpital au Bangladesh accusé d’avoir délivré à des patients de sa clinique des milliers de faux résultats négatifs de tests de Covid-19, a été arrêté.

Mohammad Shahed, le propriétaire de l’hôpital Regent à Dacca, au Bangladesh, a été arrêté le mercredi 15 juillet, après une chasse à l’homme de neuf jours suite à des allégations selon lesquelles il aurait délivré de faux certificats à des patients affirmant qu’ils étaient exempts du virus sans même les tester.

Publicité

La police a déclaré qu’il avait été appréhendé alors qu’il tentait de fuir vers l’Inde en burqa.  L’homme de 42 ans fait partie de la liste d’une douzaine de personnes détenues par les autorités dans le cadre de cette vaste arnaque. 

Sont principalement retenues contre lui,  deux charges. Il est accusé d’avoir fourni à des patients de faux résultats négatifs de tests de Covid-19. Deux établissements médicaux lui appartenant ont effectué quelque 4000 tests de coronavirus authentiques, mais falsifié les résultats de 6500 autres, a déclaré le colonel Ashique Billah, un porte-parole du bataillon d’action rapide du pays, une force de sécurité d’élite.

Shahed est également accusé d’avoir perçu des rémunérations de l’ordre de 350 000 $ pour des supposés traitements contre ce virus et délivré à ses patients, des documents certifiant qu’ils n’ont pas contracté le coronavirus. Remettant du coup en cause, l’engagement qu’il avait pris vis-à-vis des autorités de son pays de fournir gratuitement ces services.

Un médecin bien connu et son mari ont également été arrêtés par la police et accusés d’avoir délivré des milliers de faux certificats de virus dans leur laboratoire de Dacca.

 « Il a été arrêté au bord d’une rivière frontalière alors qu’il tentait de fuir vers l’Inde. Il portait une burqa », a déclaré à l’AFP le porte-parole du bataillon d’action rapide, le colonel Ashique Billah.

Shahed est également accusé d’avoir facturé les certificats et les traitements COVID-19 alors qu’il a convenu avec le gouvernement que ses hôpitaux de la capitale Dhaka fourniraient des soins gratuits.

Publicité 2

Son arrestation intervient une semaine après que l’Italie aie suspendu ses vols vers Rome depuis le Bangladesh après que plusieurs passagers en provenance de Dacca ont été testés positifs au Covid-19.

Selon Shakirul Islam du groupe de défense des droits des migrants OKUP, certains de ceux qui ont été testés positifs en Italie détiendraient des certificats de coronavirus négatifs du Bangladesh.

Le Bangladesh a signalé à ce jour plus de 193 000 cas et 2 457 décès dus au coronavirus.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page