Côte d'IvoireMusique

Bébi Philip : « J’en ai marre des problèmes de leadership et d’égo dans le couper-décaler »

Créé en 2002 en pleine crise post-électorale par feu Doukouré Stéphane ”Douk Saga” et un ensemble de jeunes ivoiriens, ‘’le Coupé-décalé’’ continue son petit bonhomme de chemin.

L’avènement de ce style musical en Côte d’Ivoire a eu un impact considérable sur le quotidien de la population ivoirienne en l’occurrence la jeunesse. Ce fut l’une des distractions ayant contribué à faire connaître le pays dans des contrées lointaines.

Publicité

Aujourd’hui, il faut dire que cet héritage laissé par Douk Saga se gère mal depuis quelques années. A l’époque, il avait été créé pour procurer la joie et permettre à une classe sociale de s’amuser en frimant.

Mais depuis un certain temps, les artistes se clachent entre eux, c’est devenu presque la guerre. Certains s’autoproclament chefs du mouvement, d’autres se déclarent des ‘’guerres’’ sur les réseaux sociaux.

Face à tous ces problèmes, Bébi philip, artiste très discret crie son ras-le-bol : « J’en ai marre des problèmes de leadership d’égo dans le couper-décaler. Le couper-décaler nous a fait vivre des moments intenses dans le passé qui sont devenus improbables aujourd’hui pour des problèmes de leadership surtout d’égo. C’est d’ailleurs pour ça qu’à un moment donné, j’ai décidé de me retirer de cette affaire de couper-décaler. Ces histoires ont découragé plus d’un ».

Emeraude ASSAH

crédit photo : people

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer