Politique

Bensouda inquiète après les révélations de Mediapart sur Luis Moreno

Fatou Bensouda la procureure près la Cour pénale internationale(CPI) se dit très inquiète depuis qu’elle a pris connaissance des allégations concernant deux membres du Bureau au Mécanisme de contrôle indépendant(MCI).

Publicité

Après les révélations de médiapart qui ont laissé entendre que Luis Moreno Ocampo, l’ancien procureur à la CPI était impliqué dans plusieurs affaires de corruption, Fatou Bensouda a décidé d’ouvrir une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Bensouda inquiète après les révélations de Mediapart sur Luis Moreno

« En ma qualité de Procureur, l’inquiétude me gagne et je prends ces allégations très au sérieux. J’ai rendu compte des allégations concernant deux membres de mon Bureau au Mécanisme de contrôle indépendant (MCI) dont dispose la Cour dans son cadre juridique. Le Mécanisme de Contrôle Indépendant a indiqué que cette affaire ferait l’objet d’une enquête complète », écrit la magistrate Gambienne.

Il faut souligner que Luis Moreno Ocampo détenait des comptes et des sociétés dans des paradis fiscaux au Panama ou encore aux îles Vierges. Dès lors, l’ancien procureur nuirait depuis son départ à la confidentialité des dossiers et sur la crédibilité de la Cour pénale internationale.

Sur l’affaire Gbagbo, Mediapart expliquait récemment que Luis Moreno-Ocampo ne disposait d’aucune base légale pour incriminer Laurent Gbagbo dans les exactions passées. Son équipe a demandé à la diplomatie française, précisément au directeur du Quai d’Orsay d’Afrique que Ouattara ne relâche pas Gbagbo “le temps qu’un Etat de la région renvoie l’affaire à la CPI au plus vite”.

Tout ceci est la preuve que le procureur Moreno Ocampo  avait outrepassé son devoir de réserve face à certains protagonistes de la crise au détriment des autres.

Dans les précédentes enquêtes, Mediapart avait indiqué que Florence Olara, la porte-parole de l’actuelle procureure, aurait été rémunérée à 5000 dollars par Kerry Propper, un banquier new-yorkais, dans le but d’accélérer l’ouverture d’une enquête sur le génocide des Yézidis dans le Kurdistan irakien. Difficile pour le moment d’identifier le second membre du Bureau de Fatou Bensouda visé par l’enquête.

L’ex-procureur de la CPI et des membres du Bureau actuel se retrouvent donc au centre de graves révélations et les plus fracassantes les unes que les autres.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. I discovered your blog website on google and check a number of of your early posts. Continue to keep up the excellent operate. I simply further up your RSS feed to my MSN News Reader. Searching for ahead to reading more from you later on!…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page