Société

Beyonce sur le point de lancer un projet salvateur au Burundi

L’icône de la pop, Beyonce, en partenariat avec l’UNICEF déploient des efforts pour résoudre le problème d’eau qui mine le Burundi. À travers son projet BEYGOOD4BURUNDI, la star veut aider à construire des puits et à améliorer les installations d’eau et d’assainissement dans les écoles.

Deux personnes sur cinq au Burundi, un pays d’Afrique de l’Est n’ont pas accès à l’eau potable, et les maladies liées à l’eau et à l’assainissement sont parmi les principales causes de décès chez les enfants dans ce pays qui compte 12 millions d’habitants. Selon l’UNICEF, un enfant sur 12 au Burundi décède avant l’âge de 5 ans.

Publicité

« L’accès à l’eau est un droit fondamental. Lorsque vous donnez de l’eau potable aux enfants, vous ne leur donnez pas seulement la vie, vous leur donnez aussi la santé, une éducation et un avenir meilleur », a déclaré Beyonce.

Beyonce sur le point de lancer un projet salvateur au Burundi

Elle a également noté que plus de deux millions de personnes au Burundi marchent plus de 30 minutes par jour pour trouver de l’eau, obligeant ainsi les enfants à manquer l’école et mettant les filles en danger puisqu’elles doivent faire des kilomètres pour trouver un puits.

« Ce partenariat unique vient s’ajouter aux efforts de l’UNICEF dans la résolution de ce problème d’eau au Burundi et dans d’autres pays du monde », a révélé Caryl Stern, directeur général de l’UNICEF aux États-Unis.

Concernant la somme prévu pour ce projet, Beyoncé et l’UNICEF ont refusé de se prononcer à ce sujet. Néanmoins, l’on retient que la première phase de BEYGOOD4BURUNDI se concentre sur quatre régions rurales de ce pays d’Afrique de l’Est, qui ont été dévastées par les guerres civiles et la violence, ainsi que par la sécheresse et la malnutrition.

Beyonce sur le point de lancer un projet salvateur au Burundi

Pub


La crise au Burundi a commencé en avril 2015, lorsque le président Pierre Nkurunziza a déclaré qu’il envisageait de briguer un troisième mandat, ce que l’opposition a déclaré inconstitutionnel et une violation d’un accord de paix qui avait mis fin à la guerre civile du pays.

Nkurunziza a été réélu, mais certains adversaires ont pris les armes. Au moins 700 personnes ont été tuées, et les groupes de défense estiment que plus de 400 000 personnes ont été contraintes de quitter leur foyer.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer