À la UneCôte d'IvoirePolitique

Blé Goudé: « Ce n’est pas le coup de couteau dans le dos qui te tue… »

Blé Goudé, passé maitre dans l’art de communiquer à travers des proverbes, a encore fait parler de lui. Avant son procès contre la CPI prévu le 13 décembre, Blé Goudé parle de façon imagée à ceux qui l’ont trahi. Ses personnes se reconnaitront assurément dans sa nouvelle sortie.

Blé Goudé fait corps avec la maxime qui stipule que le traitre est plus haïssable que la trahison. Après des années de prison et d’attaques ouvertes ou masquées contre sa personne, il sait un peu qui est qui dans cette galaxie Gbagbo. Par doses homéopathiques, il extériorise tout le mal que ces attaques lui ont causé. Mieux, il essaye de montrer à ceux qui l’ont poignarder dans le dos qu’il les connait.

En lisant le dernier message de Blé Goudé depuis la CPI, c’est ce sentiment, mieux, cette certitude qui se dégage. Le traitre est plus que jamais plus haïssable que la trahison. Ainsi, pour Blé Goudé, « Ce n’est pas le coup de couteau dans le dos qui te tue, mais c’est quand tu te retournes et que tu vois qui tient le couteau ». Lorsqu’on est trahi, ce n’est même pas l’objet ou les justifications qui blessent, c’est la personne.

Lorsque cette personne fait partie des gens que vous aimez ou en qui vous aviez confiance, ce chagrin peut vous consumer. Blé Goudé délivre ce message, en sortant de la CPI où il fait de pointages hebdomadaires. Acquitté définitivement le 31 mars 2021 des charges de crimes contre l’humanité, Blé Goudé vit encore à la Haye. Sans passeport, il est obligé de trainer encore à la Haye. Il vit en fait une sorte de résidence surveillée qui ne doit pas son nom. C’est aussi pour cela qu’il va affronter encore la CPI pour exiger des dommages et intérêts.

Lire aussi:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page