À la UneCôte d'IvoirePolitique

Blé Goudé révèle: « Je suis libre sur papier, en réalité je suis encore en prison »

Charles Blé Goudé vient de faire une révélation qui en dit long sur le mal qu’il vit depuis qu’il a été définitivement acquitté par la Cour Pénale Internationale, le 31 mars 2021.

Publicité

Ce qu’il dit dépasse l’entendement et donne froid dans le dos. Charles Blé Goudé, acquitté depuis au moins 8 mois, n’est pas un homme libre comme on pourrait le penser. Dans les faits, il est toujours à la merci de la Cour Pénale Internationale. Qui décide de tous ses mouvements sur le territoire néerlandais et dans l’espace européen. C’est une confidence qu’il a faite au média Actu People du journaliste Guillaume Vergès.

En face du journaliste qui lui demande ce qu’il fait à la Haye, des mois après son acquittement, Blé Goudé, les larmes aux yeux, balance: « Je vis une situation difficile mais que j’essaie de dominer, vu d’où je viens, vu ce que j’ai parcouru comme chemin de difficultés. Je considère tout cela comme une école. Je suis libre sur papier, en réalité je suis encore en prison », a révélé Charles Blé Goudé.

Il a expliqué au journaliste que deux fois dans la semaine, il est obligé de se rendre à la Cour Pénale Internationale pour signaler sa présence sur le territoire de la Haye. Une résidence surveillée qui ne dit pas son nom puisque c’est encore la CPI qui l’autorise à se déplacer dans l’espace européen. « J’avoue que je n’arrive pas à comprendre cette situation », se désole Blé Goudé qui estime avoir le droit de rentrer en Côte d’Ivoire comme Laurent Gbagbo,  » le capitaine » qu’il supportait.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page