Burkina Faso

Football: le club burkinabè, Rail Club de Kadiogo (RCK) sanctionné par la CAF. Les raisons!

Le club burkinabé, Racing club de Kadiogo (RCK), vient d’écoper d’une lourde sanction de la part de la Confédération africaine de football (CAF) après les échauffourées survenues le 18 mars dernier à Ouagadougou.

En effet, les violences sont survenues, lors du match contre l »USMA d’Algérie, en prélude aux 16èmes de finale de la Ligue africaine des clubs champions.

Football: le club burkinabè, Rail Club de Kadiogo (RCK) sanctionné par la CAF. Les raisons!

Publicité

Lors de cette confrontation, des incidents sont survenus au stade du 04 aout à Ouagadougou. Des scènes violentes qui ont obligé la CAF à sanctionner le RCK, lors d’une réunion au siège de l’instance continentale au Caire, lundi 3 avril dernier.

Les rapports des officiels du match RCK – USM Alger, ont été examinés par  le jury disciplinaire. Le club burkinabè n’a pas été épargné dans les différents rapports.

Football: le club burkinabè, Rail Club de Kadiogo (RCK) sanctionné par la CAF. Les raisons!

Les rapports déposés sur la table de la CAF, révèlent que des supporters du RCK, se sont adonnés à des jets de bouteilles en direction des arbitres et de l’équipe algérienne, et ont également envahi la pelouse. Comme si, cela ne suffisait pas, ils s’en sont pris physiquement au corps arbitral et aux membres de l’équipe adverse.

Football: le club burkinabè, Rail Club de Kadiogo (RCK) sanctionné par la CAF. Les raisons!

Dans les différents rapports, l’entraineur du RCK, Kamou Malo est accablé. Il lui est reproché d’avoir injurié  les arbitres et qu’il a été « le principal instigateur de la situation malheureuse». En guise de sanctions, le jury disciplinaire a décidé de punir sévèrement le club champion en titre du Burkina Faso.

« Le RCK disputera à huis clos son match de barrage de la Coupe de la confédération contre le CS Sfaxien le 09 avril prochain; l’entraineur des Faucons, Kamou Malo, est  privé de banc de touche et de vestiaires pour huit matchs interclubs, dont quatre avec sursis. Le club écope d’une amende de 30.000 dollars, soit un peu plus de 18 millions de F CFA. Le RCK dispose de trois jours pour attaquer la décision devant le jury d’appel de la CAF, à compter de la communication de la décision

Récapitulatif des 7 faits contenus dans les rapports des officiels

1.Il y avait des jets de bouteilles envers les arbitres du match ainsi que l’équipe visiteuse pendant tout le match,

2.Au temps additionnel, l’entraineur du RCK a commencé à insulter les arbitres, en les traitant de « corrompus », et au coup de sifflet final, il a couru en direction des officiels et la situation s’est aggravée,

3.L’entraineur principal de RCK Kamou Malo est le principal instigateur de cette malheureuse situation,

Publicité 2

4.Au coup de sifflet final, des supporteurs, des joueurs non identifiés et certains membres de l’encadrement technique ont envahi l’aire de jeu,

5.Le cordon sécuritaire n’était pas mis en place à temps et le terrain a été envahi par les supporters qui sont descendus des gradins et se sont dirigés vers les joueurs du club USMA et les officiels,

6.Le secrétaire général et le président du club USMA ont été bousculés et quelques joueurs du club USMA ont été blessés,

7.Il y avait une défaillance sécuritaire et un manque de fair-play des supporteurs de RCK.

Yao Junior L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page