CamerounSociété

Cameroun : La cybercriminalité fait perdre au pays plus de 25 milliards de FCFA

L’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC), révèle que pour l’année dernière, les pertes liées à la cybercriminalité se situent à plus de 25 milliards de francs CFA.

Selon l’agence de presse APA, Ces pertes touchent plusieurs secteurs d’activité, notamment dans le domaine bancaire où l’on aura enregistré plus de 3 milliards de francs CFA.

Publicité

Il s’agit là des conséquences du «Skimming», une pratique cybercriminelle qui consiste à «pirater des cartes magnétiques à l’aide des dispositifs spéciaux insérés dans des guichets automatiques de billets de banque» a expliqué le directeur général de l’ANTIC, Ebot Ebot Enaw.

Toutefois, les conséquences du «Skimming» sur les banques sont un moindre mal par rapport aux ravages causées par l’utilisation des « simbox » dans le secteur de la téléphonie dont les pertes auraient atteint 18 milliards de francs CFA.

Pendant ce temps, l’Etat aurait enregistré une perte de 4 milliards de francs CFA, c’est dire si les pertes liées à la cybercriminalité pour une économie comme celle du Cameroun sont énormes.
Au total, ce sont plus de 25 milliards de francs CFA de pertes enregistrées au Cameroun pour cause de cybercriminalité pour l’année dernière.

Le phénomène est sérieux du fait de l’utilisation de logiciels piratés car de ce point de vue, souligne l’ANTIC, «près de 90 pour cent des logiciels et systèmes d’exploitation utilisés dans notre pays sont des outils piratés».

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer