Cameroun

Cameroun-Inoni Ephraïm: alors qu’on le croyait à Kondengui, il est calmement installé en Europe

Alors qu’il avait été condamné à la lourde peine de 20 ans d’emprisonnement ferme pour détournement de deniers publics, l’ancien premier ministre avait été autorisé à quitter le Cameroun pour un suivi médical en Europe.

Nos confrères de Jeune Afrique ont révélé que l’ex-premier ministre camerounais mène une vie paisible et en toute liberté dans le 16ème arrondissement de Paris, la capitale française. Ce dernier est logé dans un petit appartement meublé par le gouvernement camerounais.

Publicité

Agé de 72 ans, l’ancien locataire de l’immeuble étoile se porte mieux, son retour au Cameroun et en prison ne semble être à l’ordre du jour. Il est donc possible que Inoni Ephraïm prolonge son séjour en France, surtout lorsqu’il sait que rentrer au pays devra le contraindre à continuer à purger sa peine.

Pour comprendre comment cet ancien premier ministre est arrivé en France, il convient de remonter au 22 juillet 2019. Ce jour là, un incendie se déclenche à la prison centrale de Kondengui où il purgeait sa peine.

Alors que les réseaux sociaux et certains journaux,  annonçaient sa mort, Inoni Ephraïm qui est blessé reçoit d’abord un traitement à l’hôpital central de Yaoundé. En octobre 2019, Paul Biya le président de la République autorise son évacuation sanitaire en France.

C’est en avril 2012 qu’il avait été arrêté. Le tribunal criminel spécial de Yaoundé l’avait condamné pour « malversations financières » à hauteur de 1,7 milliard de FCFA.  C’était dans le cadre d’une transaction pour le compte de la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines.

Crédit photo: actucameroun

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page